Index du Forum » » Froid Indus Techniques et technologies » » AU FEU LES POMPIERS
AuteurAU FEU LES POMPIERS
pompier
4  


pompier
  Posté : 03-03-2014 15:04

Bonjour à tous , je suis lieutenant colonel de sapeur pompier , ex marin pompier de Marseille pendant 25 ans, et actuellement en mission pour trois années au Ministère des Affaires Étrangères en poste à L'Ambassade de France à Dakar au Sénégal. Que fait un pompier sur ce site de spécialiste du froid? Je travaille sur des problématiques de Sécurité Civile et je tente de réduire les risques industriels sur Dakar, particulièrement exposé aux risques liés au stockage d'ammoniac, très toxique comme vous le savez. En 1992 un stockage de 22 tonnes a tué 175 personnes et blessés plus de 1000 personnes grièvement. Ma modeste contribution consiste à analyser les risques et voir les solutions palliatives pour éviter ce constat alarmant où rien n'a changé en 22 ans: pas de maitrise de l'urbanisation, pas de DREAL pour jouer le rôle du "gendarme", pas de mesure de sécurité, pas de plan d'intervention, pas d'équipements, des pompiers volontaires mais sans connaissances spécifiques et sans matériel...bref, une poudrière. Un très grand nombre de pêcheries qui utilisent l'ammoniac pour les installations de réfrigération sans aucune mesures conservatoires. Mon objectif est de réussir à convaincre les autorités de modifier progressivement ces bombes toxiques par des produits plus sécuritaires. Est ce possible? Je souhaite échanger avec vous, spécialiste et entrer en contact avec vous pour compléter mes connaissances sur les solutions alternatives, et proposer des accompagnements financiers pour aider ce pays.
En vous remerciant pour votre aide car ce pays à grande croissance multiplie les risques et minimise ses conséquences sur le plan de la sécurité.


Lieutenant colonel S.Champon

  Profil  
PL
2320  
     
 Membre averti

PL
  Posté : 03-03-2014 17:36

Bonjour. Bonjour. Déjà bravo pour votre volonté et votre devoir. Ammoniac très dangereux, à Alberville suite aux jeux olympique d'hiver (je ne sais plus l'année), toutes les personnes habitants à proximité des anciennes installations sont munit d'un détecteur de fuite de gaz et c'est toujours d'actualité, Tchernobyl n°2.
Donc en fait vous voulez faire avancer les choses mais , et la poudrière peut ètre pas! Une avancée simple se faire accepter par les gens des alentours, peut ètre pour faire prendre conscience des risques encourues: incendies, mort de nourrissons, bébés, comment fonctionne ce gaz, léger, à raz du sol, je sais pas... ce que je veux dire est peut ètre allez de l'avant se faire respecter entant que chef, dans toutes les communautés pas facile, se faire invité boire le thé ou le café, inviter les gens.
Financièrement parlant là il faut allez assez haut, avec votre grade et votre futur il y a peut ètre quelque chose à faire.
aiis il faudrait que ces gens bougent un peu car tout seul rien ne se fera.

  Profil  
mars
4555  
     
 Membre averti

mars
  Posté : 03-03-2014 18:35

Bonjour, et voilà où atterrissent nos install fuyardes, chez nos voisins africains .
Bref le débat n'est pas là mais juste pour envoyer un signal à ces En....s de profiteurs qui vendent tous et n'importe quoi en dépit de tous respect de la dignité humaine.
Je connais le sujet dans le sens ou un ami à moi s'occupe de village de pêcheur et connaît le dossier.
Les solutions sont nombreuses le hic c'est toujours l'argent, en l'état actuel c'est la prévention qui est à faire, mettre des détecteurs ok, mais je sais qu'un soir à la vue de personne ils seront désactivés afin de produire encore et encore le lendemain.
Les spécialistes de ce fluide ici sur ce site pourront m'informer par la même occasion de la possibilité de reconvertir les même évaporateur en glycol et ses contraintes, limitant ainsi la quantité de fluide .
Le problème de l'ammoniac c'est pas cher disponible a souhait , mais juste dangereux pour la respiration humaine mais ça c'est un critère qui ne compte pas pour certains.
´B´n courage a vous , la prévention,la prévention, on fait pas mieux ici en France .

  Profil  
pierra
974  
    
 Modérateur

pierra
  Posté : 03-03-2014 20:22

Citation : PL 

Bonjour. Bonjour. Déjà bravo pour votre volonté et votre devoir. Ammoniac très dangereux, à Alberville suite aux jeux olympique d'hiver (je ne sais plus l'année), toutes les personnes habitants à proximité des anciennes installations sont munit d'un détecteur de fuite de gaz et c'est toujours d'actualité, Tchernobyl n°2.  


@pl Pour info, il y a déjà longtemps que la piste de bob a été passée en fluide frigoporteur, et plus de nh3.

@pompier,
passez dons nous faire une une petite presentation, comme le veux la coutume sur le site

c'est par ici---> http://www.frigoristes.fr/viewforum.php?forum=12

Allez A+

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

  Profil  E-mail  
pompier
4  


pompier
  Posté : 03-03-2014 20:54

Merci à ceux qui ont déjà pris la peine de me répondre. Puisque les traditions sont faites pour être respectées, je vais m'y plier bien volontiers et aller comme Pierra le suggère faire une présentation. Pour le sujet qui me concerne, Dakar représente environ 3 millions d'habitants (25% du Sénégal) sur une très petite surface (0.3 % du Sénégal). Toute la population très pauvre habite dans une zone directement exposée aux rayons létaux ou effets irréversibles car plus d'une dizaine de pêcherie utilise des stockages NH3 supérieur à 10 tonnes. Donc je veux bien aller boire le thé et rencontrer les 3 millions de dakar exposés au risque, ce que je fais par ailleurs dans un souci d'intégration, mais cela ne règle pas mon souci. Il est peut être illusoire de croire que je vais réussir à changer 30 années d'industrialisation avec des maintenances très aléatoires mais le constat pour moi est sans appel. Une épée de Damoclès est sur la tête de ces habitants qui survivent tant bien que mal à côté d'installations qui font des bénéfices, en absence de contrôle de toute administration quelque fois ou souvent corrompue. Avec des pseudo experts missionnés par l'union européenne ou la banque mondiale et autres fonds monétaires qui rendent des audits en donnant les rayons de dangers sur 12 km et après le bilan, rien, pas d'actions. Ainsi ma question est simple. Est il techniquement , possible de trouver des solutions qui permettent de supprimer ces stockages et le prix de modifications de ces installations est il élevé ? Je préfère voir l'union européenne accompagné ce pays pour limiter le risque industriel plutôt que voir les experts du monde entier passer quelques jours au soleil dans les qq palaces du Sénégal. Je commence à connaître ce pays et les difficultés pour faire évoluer les choses et je reste lucide. Tel Sisyphe je vais remonter la pierre et peut être que mes successeurs vont réussir à faire plier les autorités de Dakar d'imposer d'autres solutions que le NH3. Si en plus cela permet de voir les entreprises françaises obtenir des marchés plutôt que les chinois qui déversent leur matériel de qualité médiocre .Votre avis me permet de mûrir ma réflexion sur ce point, merci par avance.

Lieutenant colonel S.Champon

  Profil  
mars
4555  
     
 Membre averti

mars
  Posté : 03-03-2014 22:39

Bonsoir, comme j'ai essayé de l'expliqué, le soucis n'est pas de trouver de bonnes solutions, mais bien de les faire accepter.
Quelques personnes assurent le monopole du matériel frigo sur place ainsi que l fourniture de fluide frigorigène, je le sais je les ai croisées dans le cadre de mon travail que ce soit pour du matériel ou pour des discussions sur le sujet.
Ces gents ne vivent que sur le profit immédiat , mais le plus gros problème c'est que nous on leur fournit la misère à profusion.

Des solutions de modif on peut vous en proposer mais cela restera je le crains au stade papier, je ne suis pas pessimiste juste réaliste , car comme je vous le dis je connais un peu le sujet, pas tout mais les grandes lignes.
Les solutions vraiment sécuritaires se font pour les plus petites structures de tribus, comme les machine à glaces et le stockage de " plus petite pêche " .
Les solutions à grandes échelles sont ultra longues et tant que le profit n'est pas au rendez vous rapidement et bien ça traine gentillement.
Vous verrez quand nos belles install au R404a seront devenues trop chères à exploiter, elles prendront la route du Sénégal .
A petite et moyenne échelle des solutions rentables existent comme le stockage de glace , le glycol , mais comme je vous l'ai dis d'autres en parlerons mieux que moi sur le plan technique. JPO détente motiok Frigopath les gros cylindres et vis en tout genre à vos clavier .
Pour info Jpo comme d'autres, proposent des solutions en container toutes faites, reste un peu de travail sur site mais le gros est fait.
Pour la partie prévention et bien apprendre à reConnaitre l'odeur ( pisse de chat, désolé pour le comparatif mais c'est ça ) v mise en place de cône de soufflage afin de fuire dans le sens opposé du vent lors de grosse fuite. Mise en place de capteur d'ambiance mais sur ce point je crains des modifs intentionnelles .
Pour moi les installations glycolées évitent les grosses quantité de fluide frigorigène .
Je vous souhaite bon courage .

  Profil  
pompier
4  


pompier
  Posté : 04-03-2014 00:51

@mars, merci infiniment pour ces éléments, guère encourageant mais d'une vrai clarté. Je comprends que sur ces grosses installations de réfrigération les solutions viables techniquement et financièrement sont difficiles à mettre en œuvre. Ce n'est pas de bonne augure pour la suite de mes recherches. Les ministères de l'industrie, de l'intérieur et de l'environnement du Sénégal ont fait preuve de bonnes volonté pour prendre ce problème en compte. Si les solutions palliatives sont difficile à réaliser, il va falloir que je propose de renforcer les équipes d'inspecteur des classés. Ils sont 3 pour pour un véhicule et un ordinateur. Le contrôle est très loin du niveau de celui de notre administration. Pour les pompiers, je vais travailler sur les équipements les plans de secours et la formation mais les études de l'INERIS sur les dispersions atmosphériques est guère encourageante, aucun rideau d'eau ne réussit à diluer les grosses quantités NH3 vaporisée. Merci encore pour vos contributions

Lieutenant colonel S.Champon

  Profil  
PL
2320  
     
 Membre averti

PL
  Posté : 04-03-2014 18:02

Bonsoir. Merci pierra pour l'info, mais je ne cherchais pas forcement une solution, plutôt un encouragement ou un début de relations dans cette démarche, qui apparemment pas évidente du tout d'après les dires et l'expérience de mars. Et bien sur le manque évident de matériel.

  Profil  
chouchen56
826  
    
 Membre averti

chouchen56
  Posté : 05-03-2014 11:33

salut pompier .

tout d'abord bravo pour ta lucidité et ton implication ...

vivant dans un pays dont les standards sont loin d'égaler la France mais encore a des années lumières de ce que tu rencontre je comprend ... un peu.

il est clair que dans ton cas toute les solutions d'évolution pérennes des installations sont utopiques .
un point qui parait presque tout autant inimaginable serait la bonne formation des populations en cas d'accident , les manches a air serait un bon indicateur mais encore faut'il êtres du bon coté.

a mon humble avis le seul moyen serait un systéme de sprinklage a proximité des source de fuite possible (poste de vanne, salle des machines,stockage) meme si c'est sur un seul détecteur par zone ca serais déja efficace .

l'idée est de limiter la diffusion du gaz lors de l'apparition de la fuite.

bon courage a toi et a ton équipe

  Profil  
Sauter à :