Index du Forum » » Pour parler de tout » » Climatisation et PAC ont fait de la résistance en 2013
AuteurClimatisation et PAC ont fait de la résistance en 2013
Adrien
3649  
     
 Administrateur

Adrien
  Posté : 16-02-2014 14:55

Source lemoniteur.fr :



Au vue de la conjoncture, les ventes en volume des industriels de la climatisation, des PAC et du traitement d’air ont résisté en 2013, notamment sur les segments résidentiels et du petit tertiaire. Le marché s’attend à une année 2014 qui s’inscrive dans la même tendance, plutôt positive.

PAC&Clim'Info et l'Afpac ont publié les chiffres de ventes de leurs membres industriels sur le marché français en 2013. Dans l'ensemble, c'est un bilan globalement positif, surtout au regard de la conjoncture, que Didier Metz, président de PAC&Clim'Infos, et ses collègues des différentes branches de ces deux associations ont présenté. Surtout, les marchés en négatif (à la seule exception de celui des splits de plus de 17kW) se sont redressés dans la seconde partie de l'année, laissant augurer un bon début 2014. Au total, les acteurs tablent sur une tendance plutôt positive pour 2014.


Grand tertiaire, industrie et hôpitaux à la peine



Cependant, le segment de l'eau glacée et des grandes centrales de traitement d'air a été particulièrement morose en 2013 avec une entame d'année très difficile, puis un redressement au troisième quadrimestre qui n'a pas évité un solde négatif pour l'année : -6,7% pour les chillers et -8% pour les CTA. Toutes les technologies et les puissances suivent la même tendance, à l'exception des CTA à très gros débit. En revanche, les unités de confort (consoles, plafonniers, cassettes, etc.) tirent leur épingle du jeu grâce aux travaux de rénovation et affichent une progression de 1% en 2013 après cinq années de baisse.


Les rooftops résistent mieux que les splits



Sur le marché de la climatisation commerciale, les rooftops ont connu une année 2013 en dents de scie, à l'image de ce qui se passe depuis plusieurs années, et qui finalement se solde par une certaine stabilité. Ce sont notamment les installations de puissances comprises entre 17,5 et 29kW qui progressent, sans doute en raison de la baisse de la taille des surfaces commerciales. Sans trop s'avancer, les industriels de PAC&Clim'Infos ont rapproché cet élément de la baisse du marché des splits de plus de 17kW (-14%), laissant supposer une certaine cannibalisation d'une technologie par l'autre.


Le marché des DRV mature ?



Avec +2%, le marché des DRV se stabilise autour de 15 000 unités, signe selon les intervenants de ce segment d'une certaine maturité du marché. Dans tous les cas, en 2013, c'est plus la rénovation dans le petit tertiaire que le marché neuf qui a tiré la progression des DRV. Quant aux unités intérieures, les cassettes (qui représentent désormais 47% du marché) sont encore en progression de +4%, tout comme les muraux (21% du marché) à +2%. Les gainables (25% du marché et solutions plus onéreuses) sont en recul de 4%. Au total, ce sont près de 125 000 unités qui ont été mises sur le marché soit une hausse de 1% en 2013.


Le résidentiel sauve la PAC



Année de satisfaction pour la pompe à chaleur avec une progression quasiment constante sur les trois quadrimestres qui laisse augurer d'une année 2014 également positive ! Ainsi, après deux années de baisse, la PAC air-air renoue avec la croissance (+5,5%) notamment grâce au marché résidentiel puisqu'on note une hausse de 11% des monosplits de moins de 5kW et de 7% des unités intérieures murales, produits typiques du résidentiel.

La PAC air-eau est également en progression (+2,1%) laissant augurer d'un marché qui se stabiliserait autour de 53 à 55 000 unités vendues chaque année. Côté technologie, se sont principalement les bi-blocs qui progressent à +4,3% (ils représentent 85,5% du marché) et les petites puissances de 5 à 10 kW (4%) tirées elles par la mise en place de la RT2012 sur le marché du neuf. A noter que les PAC haute température (+65°C) destinées au marché de la rénovation pèsent désormais 28% du marché de la PAC air-eau, en hausse de 5,6% en 2013.


La géothermie pleure, les chauffe-eau thermodynamiques rient



En revanche, c'est toujours la descente aux enfers pour la PAC géothermique qui est passée en 2013 sous le seuil symbolique des 5 000 installations vendues et affiche un recul de 24%. A l'inverse, le succès des chauffe-eaux thermodynamiques ne s'est pas démenti l'an passé : avec presque 46 000 unités mises sur le marché ceux-ci affichent une croissance de +32% (tout comme en 2012). Si on ajoute à ce chiffre les quelques 15 000 PAC double-service (chauffage et ECS) en hausse de 28% en 2013, il est clair que le mariage entre eau chaude sanitaire et thermodynamique a de beaux jours devant lui.

lemoniteur1.jpg

lemoniteur2.jpg

lemoniteur3.jpg

lemoniteur4.jpg

lemoniteur5.jpg

lemoniteur6.jpg

lemoniteur7.jpg

lemoniteur8.jpg


  Profil  www  
Sauter à :