Index du Forum » » Pour parler de tout » » SALAUD DE PATRON!!!!!!!
AuteurSALAUD DE PATRON!!!!!!!
detente
2009  
     
 Modérateur

detente
  Posté : 04-07-2013 00:12


Pourquoi le chômage ne baissera pas en 2013

Posted by: Julien Leclercq




François Hollande continue à promettre à chacune de ses interventions une inversion de la courbe du chômage d’ici la fin de l’année. Tous les indicateurs semblent pourtant indiquer clairement que cet espoir est utopique.

Les entreprises ont aujourd’hui un énorme problème de visibilité. Leur carnet de commande se remplit de plus en tard, et il est chaque jour plus difficile que la veille de faire des prévisions. Pour reprendre l’expression d’une des membres du Medef que j’ai croisée récemment : « les PME sont en plein brouillard ». Or, au vu de l’inflexibilité du droit du travail, cette confiance en l’avenir est indispensable pour oser créer de l’emploi. Comment en effet imaginer embaucher quelqu’un en CDI si on n’est pas sûr d’avoir du boulot pour lui dans trois mois ?

Les chiffres sont clairs et limpides : les investissements des entreprises sont en berne. Comme les investissements provenant de l’étranger d’ailleurs. Preuve, là aussi, d’une grave crise de confiance. Sans doute le gouvernement ne fait qu’hériter d’une situation générale catastrophique. Mais sa responsabilité est désormais de tout faire pour rendre le climat plus propice à la création d’activité, au risque, au développement.

C’est indéniable, le discours du Président et de ses sous-fifres a changé ces derniers mois, les patrons ne sont plus vraiment les pestiférés qu’ils semblaient être en début de mandat. Néanmoins, les mots ne suffisent pas, et il faut des mesures fortes. Bien plus qu’un contrat génération qui offre 4000 euros par an pour créer un emploi (quel dommage monsieur le Président, pourquoi n’êtes-vous pas allé au bout de votre promesse de campagne ?). Bien plus aussi qu’un crédit compétitivité certes bienvenu pour nos trésoreries fragiles mais pour lequel nous n’avons reçu aucune assurance quant à sa pérennité. Aidez-nous, aidez les PME, aidez les entreprises à y voir plus clair. Le talent, le courage, la ténacité des gens qui y travaillent fera le reste.

Il n’y a que deux pistes de travail possibles pour relancer l’emploi en France sans attendre que la dynamique vienne d’ailleurs : diminuer le coût du travail, et assouplir le droit du travail. Ce n’est pas un discours politique que de dire cela, c’est une réponse logique à la situation que traversent actuellement les premiers acteurs qui font l’emploi : les sociétés.

« Le temps des mesures fortes est venu ». Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Jean-Marc Ayrault, et c’était le 6 novembre 2012. Il y a presque huit mois.

Julien Leclercq, journaliste, directeur général de l’agence Com’Presse. Bloggeur (www.salauddepatron.fr) et auteur de Chronique d’un salaud de patron (Ed. Les Cavaliers de l’orage, juin 2013). Membre du CJD (Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprises).

  Profil  
detente
2009  
     
 Modérateur

detente
  Posté : 04-07-2013 00:13

voila mon petit coup de gueule du jour!!!

http://www.salauddepatron.fr/le-livre/


  Profil  
Karl
369  
    

Karl
  Posté : 04-07-2013 03:40

Citation : detente 

voila mon petit coup de gueule du jour!!!

http://www.salauddepatron.fr/le-livre/

 


Rien de neuf sous le soleil : ce bouquin n'est qu'une des innombrables anecdotes prouvant que le citoyen lambda se fait baiser sans réagir, à croire qu'il en est content !

Et en analysant en détail ce qui est écrit dans ce site de frigoristes professionnels et leurs rapports avec les organismes qui nous contrôlent, on pourrait en conclure que lesdits pros sont contents de de faire baiser comme ledit citoyen lambda...

Au lieu de geindre contre la "concurrence déloyale" des grandes surfaces qui vendent des clims split préchargées, et de laisser commercialiser les sprays de 300 gr de R134a pour nettoyer les ordinateurs, si ce site qui revendique plus le 8000 membres se fédérait pour protester, ce serait sûrement plus efficace !

C'est mon coup de gueule à moi, pardon Détente pour mettre le bordel dans ton fil, et si Adrien juge que je suis hors sujet, je ne serais pas le moindre du monde vexé s'il supprime mon post... j'assume !

Karl

  Profil  
detente
2009  
     
 Modérateur

detente
  Posté : 04-07-2013 07:49

SALUT KARL

Au contraire pourquoi pas organiser une grande manif cet hiver a paris contre cette taxe... moi je viens.

  Profil  
BakiBaK
25  
 

BakiBaK
  Posté : 04-07-2013 08:32

Citation : detente Au contraire pourquoi pas organiser une grande manif cet hiver a paris contre cette taxe... moi je viens.  



Ferme tes vannes, sauve un pingouin!

  Profil  
dmarco
5927  
     
 Modérateur

dmarco
  Posté : 04-07-2013 13:07

Bonjour à tous,

Le problème est toujours le même : Il faut comprendre " à qui " on s'adresse!
Bien qu'en France, on nous dise que " nous sommes tous égaux, en terme de droits & devoirs, force est de constater .... qu'il y a " des " patrons et " le " patronnat!

En clair, il faut comprendre à qui ces messieurs s'adressent; Le patron de la petite pme du coin .... ou le patron de la grosse pme-pmi??
Certes, ils sont tous les deux " patrons ", mais hélas, aux yeux de nos politiques, ces deux styles de dirigeants n'ont pas le même poids!!

Par extrapolation, les calculs sont pourtant simples à comprendre!
Là où le petit entrepreneur fera son possible pour embaucher un jeune ( en prenant tout de même le risque de s'aventurer dans des surcoûts réels ) .... l'entrepreneur industriel en embauchera 100 ( avec la petite différence que cet entrepreneur là, bénéficiera de subventions non négligeables )!

L'auteur de l'article dit " les investissements sont en berne " ... il a raison! Mais encore faut-il différencier ... de quel investissement on parle!!
Là où, les grands groupes réussiront toujours à " caser " un nombre d'apprentis sur des postes divers, sans que cela ait une incidence financière importante au bilan de fin d'année .... le petit patron de quartier, lui devra encore investir ( en temps et en matériels ) avant d'espèrer avoir le moindre retour à l'équilibre de son budget!!

Il y a quelques mois, on nous avait parlé d'une nouvelle catégorie d'entreprises : les " too big to fail " ... Une nouvelle sorte de bêtes noires des gouvernants ( gauche et droite confondus )!! Résultat, ces gouvernants ne veulent pas trop prendre le risque de leur déplaire!!

Et c'est ainsi que lorsque les " petits patrons " bénéficient de quelques miettes d'aides... les multinationales se voient créditées de millions ( voir plus ) d'aides fiscales en tout genre!! Aides fiscales qui seront ( par exemple ) réinvesties en Algérie dans la nouvelle usine à Oran ( début de construction prévue en septembre ).
Bref, nos impôts financent les constructions industrielles à l'étranger ...
2videmment, se mettre Renault à dos, et risquer de voir toutes les installations délocalisées .... cela ferait combien de chomeurs en plus en france?? Inadmissible pour les gouvernements... Alors, on jour l'arlésienne, on noie le poisson, en culpabilisant ceux vivent en métropole.

@+


Au choix:

- Il faut toujours se fier à la première impression, surtout si elle mauvaise. ( Oscar Wilde )

- Si vous traitez un individu comme il est, il restera ce qu'il est.
Mais si vous le traitez comme s’il était ce qu'il doit et peut devenir, a

  Profil  
drag
217  
   

drag
  Posté : 04-07-2013 14:27

salut
karl: je ne trouve pas ton coup de gueule violent !!!
ni les autres d'ailleurs !!!
manifestons de Moissac a Paris
ne lachons rien
il faut mettre un frein a l'immobilisme
adishatz

  Profil  
BA43
924  
    
 Membre averti

BA43
  Posté : 03-08-2013 22:26

salut à tous
pour ma part je pense qu'il faut aréter de distribuer du pognon à n'importe qui et n'importe comment pognon que l'on est bien obligé de récupérer quelque part

à coeur vaillant rien d'impossible

  Profil  
BA43
924  
    
 Membre averti

BA43
  Posté : 03-08-2013 22:26

salut à tous
pour ma part je pense qu'il faut aréter de distribuer du pognon à n'importe qui et n'importe comment pognon que l'on est bien obligé de récupérer quelque part

à coeur vaillant rien d'impossible

  Profil  
AAC
577  
    
 Membre averti

AAC
  Posté : 04-08-2013 07:49

Bonjour à tous,

il est clair que le marché de l'emploi n'ira pas en s'améliorant ; et les causes ne date pas d'aujourd'hui. Il faut se souvenir d'un homme que beaucoup de gens vénérent
M. François Mitterand. En effet c'est à lui que nous devons la cinquiéme semaine de congé payés et les 35 heures. Quel effet celà a-t-il eût sur l'emploi ? Aucun.
Quel effet sur l'économie : délocalisation des plus grandes entreprises, inflation.
Ces effets ont été masqués quelques années avec des aides plus ou moins bidon pour faire sortir les gens du chômage. Avant avec quatre semaines de congés payés beaucoup prenez un mois complet et partez en vacances. Quel pourcentage de la population peur rééllement prendre un mois de congé. Oui je sais que certains vont me traiter de fou. Mais quand on travailler 40H semaines soit 1h de plus par jour ou 1/2 H par 1/2 journée, cela ne derangeais pas plus que cela. A ce jour on n'arrête pas d'augmenter les salaires afin de pouvoir augmenter les charges sociales et les impôts. Pourquoi beaucoup de jeunes diplômés français partent travailler en Roumanie pour environ 500 € par mois ? Car là bas une fois qu'il ont payés leur loyer et leur bouffe il leur reste 200 €.

  Profil  www  
detente
2009  
     
 Modérateur

detente
  Posté : 04-08-2013 22:43



!from:! Ligue des Conducteurs

Sent: Tuesday, July 23, 2013 8:34 PM

To: Bubugyver

!subject:! Pourquoi il ne faut pas baisser les limitations de vitesse





Chère Madame, Cher Monsieur,

Notre action contre le projet de Manuel Valls de baisser les limitations de vitesse vient de dépasser 230.000 signataires.

Si chacun arrive mobiliser cinq personnes, nous pouvons dépasser le million de protestataires.

Et Il y en aura besoin. Car le gouvernement est en train de sortir l'artillerie lourde pour nous imposer ce nouvel épisode de punition-taxation des automobilistes.

Aucun des arguments avancés, ni la sécurité, ni l'écologie, ne tient. Mais si nous nous laissons faire, si nous les laissons convaincre l'opinion publique, alors :

Vous devrez bientôt rouler en toutes circonstances à 110 km/h maximum sur autoroute, à 80 sur route, et à 30 km/h partout en ville !

Et comme ce sera impossible de tenir des vitesses si basses, nous serons tous des proies faciles pour les radars fixes, mobiles et embarqués dont sont, de plus en plus, truffés nos trajets. Les PV pour "excès" de vitesse vont nous tomber dessus en rafale.

S'il vous plaît, aidez-nous à stopper de toute urgence ce projet effroyable.

Signez dès maintenant votre pétition et transférez ce mail et les informations qu'il contient à tous amis qui seraient intéressés :

1) L'argument "sécurité" ne tient pas :

On dispose de données qui montrent qu'augmenter les limitations de vitesse ne nuit pas à la sécurité.

En France, entre 1998 et 2002, le nombre de décès sur les routes a diminué de 15 % alors que la vitesse moyenne de circulation augmentait sur tous les types de réseaux : autoroutes, routes nationales et réseaux urbains.

Au Texas, les autorités viennent d'augmenter la limitation de vitesse sur ses autoroutes récentes à 85 mph (137 km/h). Elles ont fait un constat simple : la précédente augmentation (à 80 mph en 2006) n'a pas empêché le taux de mortalité de continuer à baisser. La Virginie réfléchit également à une telle augmentation.

En réalité, compte tenu des progrès techniques gigantesques des véhicules ces dernières décennies (tenue de route, freinage…) et de la voirie (revêtement drainant, etc.), les limitations actuelles sont caduques. Les maintenir au niveau actuel est déjà discutable. Mais les baisser, c'est carrément indéfendable.

Baisser les limitations obligerait simplement, tous les jours, des millions de personnes qui roulent à une vitesse très raisonnable, sans provoquer le moindre accident, à rouler… encore moins vite. Qui peut croire un seul instant que ça fera diminuer le nombre d'accidents ?

Sans compter qu'avec une limitation à 110 km/h sur autoroute, les conducteurs seront très nombreux à se détourner de ce réseau payant. Ils iront donc sur les nationales dont certains tronçons sont dix fois plus dangereux que les autoroutes.

Et on voudrait nous faire croire que ce projet va améliorer notre sécurité ?

2) L'argument "écologie" ne tient pas :

Une semaine après les déclarations de Manuel Valls, c'est le secrétaire général du "débat national sur la transition énergétique", Thierry Wahl, qui s'y est mis ! Selon lui, il faut baisser les limitations pour réduire la consommation de carburant et polluer moins.

Mais là encore, rien n'est moins sûr.

Au contraire, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la Maîtrise de l’Energie) elle-même affirme que "le passage de 50 km/h à 30 km/h affiche des résultats très variables voire contradictoires, soit de -10% à +30% selon les polluants et les études."

Quand aux autoroutes, pour avoir un réel impact sur la pollution, il faudrait les limiter à... 80 km/h !

3) Un coût insupportable

La baisse des limitations aura un impact économique désastreux : perte de temps dans les trajets, ralentissement et renchérissement du trafic des marchandises, etc. Selon les premières estimations, cela représenterait une facture comprise entre 5 et 8 milliards d'euros par an ! Irresponsable en cette période de récession où chaque nouvelle charge pesant sur les entreprises françaises se traduit par des chômeurs supplémentaires.

Ne pas oublier, non plus, que baisser les limitations de vitesse, c'est changer des centaines de milliers de panneaux. Ce serait engager une dépense publique de plusieurs dizaines de millions d'euros. Inacceptable, à l'heure où l'Etat manque cruellement d'argent.

Avec les limitations actuelles, plus de 27.000 PV pour excès de vitesse sont dressés chaque jour, et 10 millions de points de permis sont retirés chaque année.

Sur des routes truffées de radars-pièges (fixes, mobiles, embarqués), une baisse des limitations de vitesse entraînerait une explosion de PV à 68 €. Insupportable pour des millions de Français qui ont déjà du mal à joindre les deux bouts.

Ne laissez pas Manuel Valls nous faire ça.

S'il vous plaît, signez votre pétition "Non à la baisse des limitations de vitesse" et transférez cet email à tous vos contacts.

Merci de votre aide et bonne route !

Christiane Bayard
Secrétaire générale


LIGUE DE DEFENSE
DES CONDUCTEURS
Stop à la répression absurde
Oui à une conduite responsable

23, avenue Jean Moulin 75014 PARIS


Pour vous désabonner, cliquez ici : désabonnement



  Profil  
Sauter à :