Index du Forum » » Pour parler de tout » » Article de NH3: décès d'un frigoriste
AuteurArticle de NH3: décès d'un frigoriste
fifi
2225  
     
 Administrateur

fifi
  Posté : 17-10-2008 19:07

Bonsoir à tous

J'ai lu avec attention l'article de NH3 concernant le décès d'un frigoriste dans une CF de conservation de pommes.

Et je me pose la question suivante: quelle est cette méthode de conservation sans oxygène ( puisque c'est ça qui a causé la mort de ce pauvre malheureux)?
- principe
- pourquoi
-comment

N'ayant jamais entendu parler de cette méthode de conservation j'attends vos explications

merci

Dans ce métier, si tu oublies l'humidité, l'humidité ne t'oublie pas

  Profil  
nh3
633  
    

nh3
  Posté : 17-10-2008 20:25

Salut fifidelasorte
Je ne suis pas expert dans ce domaine non plus, mais tu n'auras pas de mal à trouver des articles sur la conservation longue durée (plusieurs mois) des fruits sous atmosphère controlée. Disons que de façon très basique ces entrepots ont une atmosphère dont on a retiré l'oxygène ce qui a pour effet en plus du froid de bloque la maturation des fruits.
http://www.absoger-atmosphere-controlee-azote.com/conservation_fruits_legumes/generateur_azote.php
http://fr.wikipedia.org/wiki/Atmosph%C3%A8re_contr%C3%B4l%C3%A9e
http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=1672988

  Profil  
Peio
964  
    
 Membre averti

Peio
  Posté : 17-10-2008 20:42

Tu as pu constater dans les bilans thermiques que l'on prend en compte la respiration des fruits & légumes. En effet, ces produits "respirent", la raréfaction de l'oxygène ralentit donc leur maturation et écarte tout risque d'oxydation, ainsi que le développement bactérien. La durée de conservation s'en trouve alors considérablement augmentée pour une qualité intacte. Les cellules n'éclatent pas et le goût est préservé sans subir les l'action du temps.

  Profil  
Aircofrigo
6612  
     
 Administrateur

Aircofrigo
  Posté : 17-10-2008 20:45

salut,
en fait c'est le même principe que pour les pizzas vendues en rayon "frais" et emballée (comme écrit sur l'emballage) sous "athmosphère protectrice"

j'ai un beau frère qui travaille chez Praxair et qui vend toute sorte de gaz inerte à la tonne pour toute les applications alimentaire; je vais lui demander ce qu'il en pense
dans tout les cas malheureux de mourir au travail et si jeune
et comme quoi le danger peut vraiment venir d'où on ne l'attend pas
je me méfie plus de l'électricité que de l'air (ou son absence) qui m'entoure

aircofrigo
merci de nous tenir informé des résultats de vos recherches et dépannages.

Message édité par : aircofrigo / 17-10-2008 20:48


  Profil  
Peio
964  
    
 Membre averti

Peio
  Posté : 17-10-2008 21:19

Dans les entrepôts de fruits & légumes, vous pouvez observer les extracteurs d'air qui servent à évacuer l'éthylène dégagé par la respiration du produit. Cet éthylène, il me semble (les cours sont loin derrière moi, transforme l'oxygène O2 en ozone O3, s'avérant dangereux pour le personnel y travaillant.
Si qq 1 peut confirmer ou modifier mes dires, ma mémoire est défaillante et ça n'était pas mon cours préféré.

  Profil  
fifi
2225  
     
 Administrateur

fifi
  Posté : 18-10-2008 10:49

Bon j'y vois un peu mieux mais pas complètement encore
- on introduit un gaz en permanence ?
- on extrait suivant quoi ?
- je suppose qu'une certaine sonde doit anlyser l'air ambiant comme nos sondes de qualité d'air en clim qui permettent d'amener plus ou moins d'air neuf en fonction du nombre de personnes dans une salle de ciné ou amphithéatre
- combien de temps peut-on conserver ces fruits de cette manière?

oui, oui je sais je pose beaucoup de questions mais quand je comprends pas il faut qu'on m'explique :paf

Dans ce métier, si tu oublies l'humidité, l'humidité ne t'oublie pas

  Profil  
BA43
924  
    
 Membre averti

BA43
  Posté : 18-10-2008 13:03

salut àtous
Tout dabord je voudrais m'incliner à la mémoire de cette personne ,et présenter mes plus sincères condoléances à sa famile et à ses amis vers qui vont mes pensées
comme le dis si bien aircofigo c'est malheureu de mourir au travail et si jeune.
derriere cet accident c'est tous le problème de la sécurité lorsque l'on intervient seul qui est posé
dangers électriques ,pieces en mouvement , fluids contenus sous pression, atmosphères dangereuses
risque de brulures ou d'incendie
ne pourait on pas sur certaines installations dangeureuses exiger que l'intervenant soit accompagné
par un personnel de l'exploitant

à coeur vaillant rien d'impossible

  Profil  
Peio
964  
    
 Membre averti

Peio
  Posté : 18-10-2008 13:46

Salut AIRCO, j'ai bien trouvé ça, mais je crains qu'il ne manque quantité d'informations :
http://www.agrireseau.qc.ca/banqueplans/Documents/Feuillet%2060321.PDF
http://www.absoger-atmosphere-controlee-azote.com/conservation_fruits_legumes/gestion_oxygene_dioxide_carbone.php

Et je ne sais même pas où est passé mon cours traitant de ce sujet, j'ai pourtant cherché dans ma cave.

Je suis bien d'accord avec BA43, je ne comprend pas que l'on puisse laisser un homme seul intervenir dans ce type de site !!! Et même si aucune loi ne l'oblige, je déplore que l'exploitant, conscient du danger, ne prenne pas ce type de précaution

  Profil  
Aircofrigo
6612  
     
 Administrateur

Aircofrigo
  Posté : 18-10-2008 19:06

merci hotz pour les liens,

il est vrai que certains travaux ne devrait pas être accomplis sans la présence d'une deuxième personne.

mais il faut être honnête, pas mal de gens vont préférer être seul pour travailler.
voir aussi, un petit patron qui doit trouver des contrats d'entretien,eh bien pour choper un nouveau client, il va éviter de l'enquiquiner avec des "détails" pareils
tout n'est pas évident et facile dans le monde.
et tout le monde sait que la perfection n'est pas humaine!!

aircofrigo
merci de nous tenir informé des résultats de vos recherches et dépannages.

  Profil  
christ59
1729  
     
 Administrateur

christ59
  Posté : 18-10-2008 23:31

oui,airco,mais sur ce type d'installation, les interventions se font en equipe ,c comme sur les installes à l'amoniac.
J' ai des client où il est interdit de travailler seul ,il te faut un talkie special qui declenche une alarme au cas où le talkie est allonger ou tomber par terre ,ça s'appel un PTI .

j'ai un collegue qui est rester coincer entre 2 pallox suite a une chute ,et heuresement qu'il avait un portable !!!


A+ Christ59




rien ne se perd ,rien ne se cree ,tout se transforme.

  Profil  www  
BA43
924  
    
 Membre averti

BA43
  Posté : 19-10-2008 21:30

salut àtous
l'EN 378 que j'ai pris le temps de relire est claire pour les interventions enatmosphère controlé le technicien doit porter un ARI une 2° personne doit rester devant laporte et surveiller la 1°( laporte etant équipé d'un hublot) , la 2° personne ayant un ARI à sa dispo pour porter secour à la 1° encas de problème. Je pense que sur ce genre d'install la concurence n'est pas rude au point d'obliger les gens à bafouer les règles élémentaires de sècurité

à coeur vaillant rien d'impossible

  Profil  
detente
2009  
     
 Modérateur

detente
  Posté : 29-07-2012 09:08

SALUT BA43

Détrompe toi ce milieu la est tres rude pour les conditions de travail, meme si depuis quelques années et depuis ces accidents les mentalitées changent, les chambres a fruits en atmosphere controlées sont mon domaine d'intervention a 95%, il y a deux ans on devais intervenir avec mon ouvrier dans une chambre de 300 tonnes le client avait dégazé la chambre depuis la veille, le matin il me certifie que son analiseur lui indique un taux d'oxigene correct, mon technicien fonce tete baisser et escalade 3 palox quand je lui crie de redescendre, mon briquet ne voulait pas s'allumer et je respirait deplus en plus fort...resultat le taux etait limite ou un poche de C02...le je l'ai mis a 10 metres et on est repassé le soir, on flipait comme des pucelles on etait quatre don le client.
Par experience dans le cas ou la chambre aurait ete en fonctionnement, il est inconcevable de croire ou pouvoir réagir, la mort vous enporte en douceur comme a l'hopital avant une opération...


  Profil  
mars
4555  
     
 Membre averti

mars
  Posté : 29-07-2012 09:30

Bonjour,

je ne pratique pas ces chambres, mais n'y a t'il pas ds masque à oxygene pour ça?

Je sais que ce sont des chambres à prendre avec des pincettes et pas le droit à l'erreur.



  Profil  
detente
2009  
     
 Modérateur

detente
  Posté : 29-07-2012 09:42

Mars,

oui il existe des masques tres couteux mais c'est pas ca le probleme, si ton masque a un probleme ou toi meme tu te sent mal a 10 metres de haut apres avoir escaladé 8 palox, des fois les évaporateurs sont au fond de la chambre a 30 metres....donc si il doit y avoir une intervention le client dégaze sa chambre C'EST TOUT! car maintenant ils ont des générateurs d'azotte assé puissants pour descendre la chambre en une journée.


  Profil  
mars
4555  
     
 Membre averti

mars
  Posté : 29-07-2012 09:46



Une journée!!!
Moi j'en ai une mais c'est pour du stockage en vue de faire du jus de pomme bio, et il n'y a aucune précaution particuliere, par de générateur azote et la chambre est juste refroidi à +4/+6°c.

ça sent bon les pommes , ça change de la bidoches



  Profil  
Utilisateur Supprimé
208  
   

  Posté : 29-07-2012 16:07

Bonjour messieurs et bon week end,

Pour en avoir fait quelques unes en installation, ces chambres se trouvaient généralement isolées dans de grands batiments au fin fond de la cambrousse et donc à part le responsable de site il n y avait personne qui y venait.Après évidemment pendant la récolte et le remplissage des chambres c'est autre chose !
Je crois d'ailleurs que la personne qui est décédée était intervenue seule un week end d'astreinte...

  Profil  
detente
2009  
     
 Modérateur

detente
  Posté : 29-07-2012 18:52

La personne qui est décédé était le directeur de la boite...apparament un très très grand frigoriste...l venait de reprendre la direction de cette petite boite, après on ne sait pas ce qui c'est passe exactement..

Sinon oui ces sites sont presque tous en plines cambroussece qui est plaisant on travaille au vert on slalome les tracteurs dans la pousierre, des fois j m'embourbe derierre une salle des machines contre un rang de pommiers....je sors le lie Re qui pousse sur les centrales, et je mange des fruits a longueur d'années ça c'est la vie que j'aime


Bon allé je sors un petit coup....


  Profil  
TINOU
269  
   

TINOU
  Posté : 29-07-2012 20:09

Bonjour
A ce jour du moins dans ma région tous les tech sont équipés d'un détecteur d'oxygène,plus petit qu'un tel portable
Il mesure en permanenece le taux d'oxygène qui est de 21% en moyenne, lors de baisse à partir de 18% il se met à vibrer et sonner, ca préviens que tu manques d'air
Attention ca ne remplace pas un ARI mais ca peux te ralentir si il sonne des que tu as mis un pied dans ta CF

Le savoir ne vaut que s'il est partagé par tous

  Profil  
Karl
369  
    

Karl
  Posté : 29-07-2012 22:38

Citation : TINOU 

Bonjour
A ce jour du moins dans ma région tous les tech sont équipés d'un détecteur d'oxygène,plus petit qu'un tel portable
Il mesure en permanenece le taux d'oxygène qui est de 21% en moyenne, lors de baisse à partir de 18% il se met à vibrer et sonner, ca préviens que tu manques d'air
Attention ca ne remplace pas un ARI mais ca peux te ralentir si il sonne des que tu as mis un pied dans ta CF

 


Bonjour à tous,

Il est vraiment triste de lire ce genre d'accident, alors qu'en effet la technique permet de l'éviter...

Dans une vie antérieure, j'installais des pompes dans des puits traditionnels au Maroc, le plus profond a été à -80 mètres !

Les vieux puisatiers marocains descendaient avec leurs outils plus une petite cage dans laquelle il y avait un serin.

Le petit oiseau, très sensible à l'air ambiant, manque d'oxygène ou présence de CO2 s'évanouissait instantanément, et reprenait rapidement connaissance si remonté assez vite dans une zone saine.

Je vois deux avantages indéniables à cette technique ancestrale : en cas de « panne » cela se voit instantanément, et les quelques graines pour alimenter le serin sont sans doute moins onéreuses que des piles !

Karl (définitivement démodé)

  Profil  
Sauter à :