Index du Forum » » Questions pour les étudiants, débutants, novices » » l'entropie ?
Auteurl'entropie ?
kfg
49  
  

kfg
  Posté : 15-08-2011 20:08

je suis entrain de réviser mes connaissances sur le diagramme enthalpique..
mais voila..je n'arrive pas a bien saisir la notion d'entropie!!
quelqu'un pourrai t-il me l'expliqué en qlqs mots claires et accessibles(j'ai beau lire les définitions :je bloque!!)..
et j'aimerai aussi ,si ,possible, le sens d'entropie dans le language de tout les jours(en dehors du froid!)
merci.

  Profil  
pierre
767  
    
 Membre averti

pierre
  Posté : 15-08-2011 21:23


bonjour a tous
alors !

entropie échange d' énergie ou travail en chaleur.
imagine par exemple le travail d'un compresseur 'AW'.
si tu veux sur ton diagramme antalpique la puissance évacuée au condenseur est égale a la puissance absorbée a l'évaporateur + l'entropie du compresseur
j'espere que je ne dis pas une connerie
merci de rectifier c'est pas évident
a+

  Profil  
cedric29
708  
    
 Membre averti

cedric29
  Posté : 15-08-2011 21:58

L'entropie ne serait pas utilisé ici pour expliquer grossièrement la production de chaleur faite par le travail de compression?
sans prendre en compte les frottements mécaniques

  Profil  E-mail  www  
cedric29
708  
    
 Membre averti

cedric29
  Posté : 16-08-2011 12:14

Si tu veux plus de détail ,voici un lien qui explique ca assez bien
http://docs.google.com/viewer?a=v&q=cacheBG16QXY9xAJ:documents.ariadacapo.net/cours/thermodynamique/cours_8.pdf+l%27en tropie+compression&hl=fr&gl=fr&pid=bl&srcid=ADGEESjQYUTkyHQveSjTmXEU5QIsF5lePiP VeOTk9hgVXgNiS1Z4sQJIyq3tXOx4uY4i-dd-uJEHrK8gQEmOe5oydcNRueplqvaw878frC48AxZQdj OMgj4sL47n19Nge4OMcM4oORkB&sig=AHIEtbQ8Bs1zcNzy9l1ydTM465qiF1qjTA



  Profil  E-mail  www  
davejodo
235  
   
 Membre averti

davejodo
  Posté : 16-08-2011 19:56

salut,

Heu comment expliquer ca clairement????

C'est l'énergie interne enmagasinez par 1kg de gaz par K.
energie enmagasiner pendant la compression.


et celui ci se repere sur la sortie compression de ton schéma enthapique ou entropique, je sais plus lequel exactement, je pense que sur certain schéma enthalpique il est marquer ton entropie.

Calcul de l'entropie : Kj * Kg de gaz de l'installation * K

symbole de l'entropie : s

exemple
aspiration compresseur 0°k
decharge compresseur 45°k

donc s = 1,701Kj * 1,5kg de gaz *45°k
s = 114,82Kj

Voila, en espérant ne pas m'être tromper, ou induire en erreur.

Si quelqu'un as une explication plus clair et plus précise.

Moi je vais resortir un peu mes cours, car on oublie vite, quand on dessine plus ce schéma régulièrement.

a+++

Rien ne vaut le travail manuel!!!!

Message édité par : davejodo / 16-08-2011 20:08


  Profil  E-mail  
kfg
49  
  

kfg
  Posté : 17-08-2011 00:09

merci a tous..
voila une réponse reçu d'un ami..

------, c'est le terme entropie qui te déranges? allons donc, j'ai donné sa définition thermodynamique dans le ...c'est effectivement une mesure de l'utilisabilité de l'énergie. Plus l'entropie d'une énergie est grande plus l'énergie est moins utilisable (dégradée), et inversement plus l'entropie est petite plus l'énergie est utilisable. En fait c'est en rapport avec le second principe de la thermodynamique... lors d'une transformation de l'énergie on en perd une partie, on crée de l'entropie. Cette entropie est habituellement comparée au désordre. Pour illustrer ceci, je te cite un exemple bien connu des scientifiques qui est celui du couple soleil- terre et le rayonnement qui est l'énergie produite par le soleil. La terre aussi rayonne, en fait elle transforme les photons solaires qu'elle reçoit en d'autres photons qu'elle émet côté sombre. Sauf que les photons sont 200 fois moins énergétiques que ceux du soleil car la température sur terre est à peu près 200 fois moindre qu'à la surface du soleil. Mais la terre rayonne 200 fois plus de photons, c'est à dire, tout se passe comme si la terre cassait les photons solaires en 200 parties moins énergétiques...elle augmente alors le désordre dans l'espace, car le nombre de photons a augmenté mais l'énergie de chacun d'eux est beaucoup moindre par rapport au photon d'origine. Un autre exemple, si tu prend l'océan atlantique, l'eau est à une température de 15 °C. Toute cette masse à 15°C cela fait beaucoup d'énergie...mais vas y l'utiliser...son entropie est trop grande pour la seule raison que la température de l'océan est quasi uniforme..il y a un chaos en quelque sorte... si on crée des différences de températures entre deux endroits de l'océan, il y aura des courants marins (énergie cinétique)...

je vais relire ça demain la tete reposée parce que là : :paf

désolé pour la gymnastique..

  Profil  
agfroid
1863  
     
 Membre averti

agfroid
  Posté : 17-08-2011 10:36

salut kfg

alors j'ai suivi un peu ce post, mais déjà que j'avais du mal à comprendre ton ami m'a complètement perdu dans ces explications!
je comprends mieux le raisonnement de doug!

A+

AGFroid

  Profil  
kfg
49  
  

kfg
  Posté : 17-08-2011 13:44

merci a tous..
voila la réponse d'un ami internaute:

salut
j'espere que sa t'aidera

Entropie massique : L’unité que nous rencontrons sur les diagrammes est l’Entropie massique.

Unité J/Kg.K

Remarque : dans les diagrammes, on utilise le KJ/Kg.K alors que les températures sont graduées en degrés Celsius. Cela n’est pas gênant car nous utilisons la différence d’entropie dans les calculs. Le zéro entropique des diagrammes est arbitrairement fixé à 0°C comme pour l’enthalpie.

Que représente l’Entropie ?

Difficile de répondre simplement à cette question.

Un internaute propose la définition suivante :

L’entropie est une fonction d’état qui sert à mesurer le degré de désordre d’un système.

Avec cette fonction nous pouvons définir le sens d’une évolution.

Plus on a de variation d’Entropie, plus il faut d’énergie pour avoir un échange entre deux systèmes, c’est à dire avoir une différence de température. ( voir principe zéro)

Dans les cycles thermodynamiques, sauf dans ceux de Carnot, de Stirling et d’Ericson, il y a toujours une augmentation de l’Entropie lors des compressions et des détentes. (voir principe 2) mais ces cycles sont théoriques et ne peuvent pas être réalisés pratiquement.

Lorsque le cycle est fermé, la variation d’entropie est nulle. Pour revenir à l’état initial, il faut diminuer l’Entropie du système. C’est le rôle de la source froide.

A l’échelle microscopique, on peut le traduire par une augmentation du désordre moléculaire. La probabilité pour les molécules d’occuper différentes positions est augmentée.

Stephen HAWKING, dans son livre "une brève histoire du temps", nous explique qu’une tasse élevée sur la table est en état élevé d’ordre, mais une tasse brisée sur le plancher est en désordre. On peut passer aisément de la tasse sur la table dans le passé à la tasse brisée sur le plancher mais pas on ne fera jamais l’inverse. L’accroissement du désordre , ou entropie, avec le temps est un exemple de ce que l’on appelle la "flèche du temps", indiquant une direction au temps.

@ agfroid,d'accord avec vous..
@ cedric je n'ai pas pu ouvrir le lien..

j'aime bien la réponse de pierre...et tant pis si c'est une connerie..

  Profil  
Sauter à :