Index du Forum » » Pour parler de tout » » licenciement amiable
Auteurlicenciement amiable
adelclimatisation
4240  
     
 Modérateur

adelclimatisation
  Posté : 24-05-2011 21:53

bonne soiree a ts
quelqu un a t il deja eu recour a ce type
de licenciement? ou a des infos concretes
concernant cette procedure? merci d avance a ts.
cordialement

  Profil  
detente
2009  
     
 Modérateur

detente
  Posté : 24-05-2011 23:19

Salut ADEL,

En général on aime pas ca dans les boites mais ils ne peuvent pas aller a l'encontre car....


  Profil  
spv49
905  
    
 Modérateur

spv49
  Posté : 24-05-2011 23:28

Bonsoir,

Il faut que les deux parties soient absolument d'accord entre elles et l'inspection du travail regarde les dossiers avec convocation pour être sur qu'il y a pas magouille de l'employeur pour forcé un départ et il vaut mieux ne pas être membre d'un Ce ou CHSCT ça rallonge la durée de decision de l'inspection du travail

  Profil  E-mail  
adelclimatisation
4240  
     
 Modérateur

adelclimatisation
  Posté : 25-05-2011 00:32

salut detente et spv49 et bonne soiree ts
merci pour vos eclaircissement,mais si vous pourriez,m en dire plus
l ami detente tu as arreté la, ou cela devenait plus interessant si tu pouvait nous en dire un peu plus.en mp si tu prefere .
l ami spv49,tu dit que les 2 partis doivent etre parfaitement en accord,comment faire,lorsque ton responsable te fait clairement comprendre qu il n a aucune envie de se separer de toi :paf . et que mon seul recour est de demmissioner,solution qu il ne poura pas refuser bien evedement,mais qui ne m arrange pas
pourriez vous m eclairer un peu plus,svp,et merci a ts. cordialement




  Profil  
cedfr79
320  
    

cedfr79
  Posté : 25-05-2011 19:11

je serais intéressé aussi

pour faire du froid il faut faire du chaud

  Profil  
PL
2320  
     
 Membre averti

PL
  Posté : 25-05-2011 20:31

J'ai été "licencié" avec un accord à l'amiable, il suffit d'avoir un accord entre les deux parties,indemnités(conséquentes), ce n'est pas moi qui ai demandé de partir, donc plus en position de force, préavis, et jour du départ, signature du solde de tout compte, le choix est important soit, on accepte en signant pour un licenciement,là je pense que les indemnités chômage suivent(c’était mon cas), soit on démissionne là, je ne sait pas au niveau des indemnités chômage? A l'heure actuelle.
Si c'est pour partir ailleurs, les arrangement peuvent ètre les mêmes, mais tu n'est plus dans le cas dans lequel je me trouvais, c'est le patron qui va certainement décider de la marche à suivre.

Pat

  Profil  
dmarco
5927  
     
 Modérateur

dmarco
  Posté : 25-05-2011 21:10

Citation : adelclimatisation 
... les 2 partis doivent etre parfaitement en accord,comment faire,lorsque ton responsable te fait clairement comprendre qu il n a aucune envie de se separer de toi :paf . et que mon seul recour est de demmissioner,solution qu il ne poura pas refuser bien evedement,mais qui ne m arrange pas ...


Bonsoir Adelclimatisation,

Si ta décision est prise, je pense qu'une " bonne discussion entre 4 yeux ( le style de discussion qui ne laisse pas de traces écrites " ne soit pas à négliger!!

Ton chef " préfèrerais te garder " ... parce que tu es rentable!
Il suffirait qu'il ait bien conscience que tu pourrais ne plus l'être tellement ( voire que tu leur " coûte des $$$ "!

Au niveau de la démission, la différence la plus importante est le délai de carence ( qui est de 7 jours pour un salarié licencié ) ... qui est augmenté si c'est le salarié qui démissionne.

En tout cas, si tu démissionne pour prendre un autre CDI, dans une autre entreprise, et que cette deuxième entreprise décide de ne pas te garder après ta période d'essai... ta démission ne compte plus comme tel, et Pôle-Emploi te considèreras comme " licencié ", et ce... même de l'emploi que tu avais décidé de quitter pour tenir ce poste.

Je n'ai plus tous les détails en tête, mais un coup de téléphone à Pôle-Emploi te renseignera à ce sujet.

De toute façon, rester dans une entreprise lorsqu'on ne s'y sent plus à l'aise... ce n'est pas tout à fait ce qu'on appelle une " bonne ambiance " !!

A+


Au choix:

- Il faut toujours se fier à la première impression, surtout si elle mauvaise. ( Oscar Wilde )

- Si vous traitez un individu comme il est, il restera ce qu'il est.
Mais si vous le traitez comme s’il était ce qu'il doit et peut devenir, a

  Profil  
adelclimatisation
4240  
     
 Modérateur

adelclimatisation
  Posté : 25-05-2011 23:54

bonne soiree a ts
salut demarco,cela fait un moment que je ne t ai plus vu sur le forum,tres occupé,certainement.
pl,dans mon cas je ne quitte pas ma boite pour une autre ( meme si les propositions, ce n est pas ce qui monque)
c est pourquoi demissioner cela ne m arrange pas du tt.
demarco,tu ne crois pas si bien dire,lorsque tu parle de rentabilité
a titre d exemple,en 6 semaines= 10000km, des semaines de 50 a 60h dont des journées avec 17h de boulot,40h en 3jrs mais quand on aime on compte pas, parait il .( heureusement que ce n est pas toute l année comme ca). cordialement

  Profil  
PL
2320  
     
 Membre averti

PL
  Posté : 26-05-2011 21:09

Bonsoir. Je te sent un peu à bout de souffle? Justement, je suis passé par là, autant d'heures, voir plus, avions, train, voiture moyenne de 150000 Kms par an, le lundi matin à 8 H à Lille, le soir à 23 H à Lyon. Retour le lendemain à Paris, mon lieu d'habitation, et sans avoir vu ma famille, car il fallait encore bosser. Mais bon, tout cela m'a été très enrichissant techniquement, et valorisant pour mes postes futures, un bout de fil et hop cela repart. Et puis un jour quelque chose, quelqu'un ou situation dans la ste. Permet d'ouvrir les yeux et de passer à autre chose, plus calme et posé, tout aussi valorisant. Cordialement

Pat

  Profil  
Plein-Fare
24  
 

Plein-Fare
  Posté : 27-05-2011 07:28

Bonjour les frigolos,

Il y a beaucoup de choses intéressantes dans cette dicuss :

1. pas de dialogue sur les objectifs voire même pas d'objectif commun à part d'avoir été embauché comme technicien.

2. Il n'y a peut-être pas de débriefing.

3. Il n'y a apparemment pas d' entretien individuelle et donc pas de points 1 et 2 ci-dessus en tête-à-tête confidentiel.

Questions :

A. Est-ce que ton "chef direct" (donneur d'ordre journalier) est aussi celui qui a signé ton contrat d'embauche ?

B. Est-ce que ce que vous faîtes journellement vous convient (exemples : dépannage chez "tout le monde" ou suivi de "contrat-Clients") ?

C. Est-ce que l'employeur est "réglo" (bonne compta des heures faîtes, remboursement des frais personnellement engagés, matériels/outils adaptés et renouvelés/entretenus,...) ?

Si trois réponses 'oui' : C'est simplement un 'blues professionnel'. Faîtes un 'bilan de compétences' qui comprend généralement une partie 'aspirations'.

S'il y a des 'non' : merci de nous expliquer quel est le(s) point(s) en souffrance pour développer la Discuss dans ce sens...

Généralement il s'agit là de 'non-dit' (différence de vue sur un même point). Un 'non-dit' signifie que les deux personnes concernées (vous et votre employeur) ne dialogue pas assez. Donc, démissionner ne réglera rien : vous serez fatalement dans la même situation avec le prochain employeur.

Dialoguer ne veut pas dire résoudre mais comprendre ensemble/analyser ensemble un problème. Vous semblez avoir un souci de 'coopération'.

Conclusion sommaire : il me paraît louable de développer vos capacités de 'dialogue professionnel' puis analyser votre aptitude à la coopération professionnel.

Si cela ne résous rien, la démission sera inévitable mais acceptable pour les deux parties puisqu'il y a eu tentatives officielles d'amélioration.

Une démission est toujours un déchirement (comme divorce), amiable ou pas est une question de savoir-vivre / rester digne ou rancunier / revanchard

Dans l'attente de vous lire, bien cordialement à tous. Christophe

N'attendez rien du XXe siècle, c'est le XXe siècle qui attend tout de vous !

  Profil  E-mail  www  
dmarco
5927  
     
 Modérateur

dmarco
  Posté : 27-05-2011 21:22

Bonsoir Christophe,

Vous nous dites ...
Citation : Plein-Fare 
... Généralement il s'agit là de 'non-dit' (différence de vue sur un même point). Un 'non-dit' signifie que les deux personnes concernées (vous et votre employeur) ne dialogue pas assez. Donc, démissionner ne réglera rien : vous serez fatalement dans la même situation avec le prochain employeur.

Dialoguer ne veut pas dire résoudre mais comprendre ensemble/analyser ensemble un problème. Vous semblez avoir un souci de 'coopération'.

Conclusion sommaire : il me paraît louable de développer vos capacités de 'dialogue professionnel' puis analyser votre aptitude à la coopération professionnel.

Si cela ne résous rien, la démission sera inévitable mais acceptable pour les deux parties puisqu'il y a eu tentatives officielles d'amélioration.

Une démission est toujours un déchirement (comme divorce), amiable ou pas est une question de savoir-vivre / rester digne ou rancunier / revanchard ...


Vous me paraissez un peu réducteur dans votre analyse.

Nos idées au propos de ce post se rejoignent ( en gros ), mais à votre façon d'analyser les données laissées par notre ami adelclimatisation... il me semble percevoir que vous lui imputiez les torts de son problème actuel!!

Nous sommes d'accord sur le fait qu'un cdi est ( un peu ) comme une union ... et donc la séparation s'apparente rait à ce qui pourrait ressembler à un divorce ...

Cependant, lorsque vous dites " de développer vos capacités de 'dialogue professionnel' puis analyser votre aptitude à la coopération professionnelle " ... vous semblez mettre " les torts " du côté de notre ami!!

Notre ami Adel semble avoir déjà évoqué son problème avec son chef ( sans succès ) ... puisqu'il nous fait part de la réponse qu'il perçue.

Un " patron " ( ou chef ) serait-il systématiquement sourd et aveugle aux problèmes en tous genre se passant dans son entreprise??? Le simple fait qu'Adel ait soulevé un problème interne, cela rend-t-il supperflu qu'il règle ce problème interne?????? :paf :paf :paf
De par sa position, ne devrait-il pas plutôt étudier ces problèmes... pour y apporter des remèdes!?

Aujourd'hui, Adel a mis un problème sur la table ... demain, ca sera peut-être au tour d'autres collègues de voir " midi à leur porte "....

Les salariés formés sont une richesse pour l'entreprise, le problème est que de plus en plus d'entreprises oublient le côté " humain " .... et ne voient le salarié qu'à travers le bénéfice qu'ils en tirent à longueur d'année!! :paf

De plus en plus, nous devenons comme à la Sécurité Sociale ... un numéro de matricule, un centre de profit, point barre!

A+


Au choix:

- Il faut toujours se fier à la première impression, surtout si elle mauvaise. ( Oscar Wilde )

- Si vous traitez un individu comme il est, il restera ce qu'il est.
Mais si vous le traitez comme s’il était ce qu'il doit et peut devenir, a

  Profil  
PL
2320  
     
 Membre averti

PL
  Posté : 28-05-2011 07:29

Il est vrai que le coté humain existe de moins en moins, si cela continue c'est nous qu'il va falloir dépanner pour cause de HP, et non les machines.

Pat

  Profil  
Plein-Fare
24  
 

Plein-Fare
  Posté : 31-05-2011 21:36

Yo dMarco,

Si, à la lecture de mon texte, vous y voyez une 'imputation de tort' et une réduction, ce n'est pas le fond de mon propos et je me suis sûrement mal exprimé.

Pour exemple, aux U.S., ce sont des professionnels (avocats d'affaires) qui négocient ou renégocient les contrats afin d'avoir ensuite une relation carrée sur un contrat bien défini pour les deux parties.

Pour AdelClimatisation, la notion même de dialogue implique deux personnes et ce que j'ai voulu exprimer ressemble à la méthode de communication des médecins qui adaptent leur discours à la personne qu'ils ont en cours d'auscultation. Autrement dit encore, il est plus simple de modifier son propre discours pour être entendu que de répéter la même chose qui n'est pas comprise. C'est d'ailleurs en insistant sur l'argument que le client veut entendre qu'un bon commercial vend n'importe quoi !

dmarco : "Les salariés formés sont une richesse pour l'entreprise, le problème est que de plus en plus d'entreprises oublient le côté " humain " .... et ne voient le salarié qu'à travers le bénéfice qu'ils en tirent à longueur d'année!"

Ce que je constate souvent (mais pas seulement) autour de moi, c'est qu'il faut changer d'entreprise pour évoluer professionnellement ! C'est donc l'employé qui prend le risque en repartant de zéro en ancienneté et non plus l'employeur qui vous surclasse et augmente votre ancienneté !

Dans l'attente de vous lire, bien cordialement, Christophe.

N'attendez rien du XXe siècle, c'est le XXe siècle qui attend tout de vous !

  Profil  E-mail  www  
Sauter à :