Index du Forum » » Pour parler de tout » » Les frigoristes écrivent a Sarkozy
AuteurLes frigoristes écrivent a Sarkozy
Adrien
3649  
     
 Administrateur

Adrien
  Posté : 07-04-2011 18:06

Des frigoristes en appellent au président de la République:

Le président de la République n'a pas encore répondiu au courrier de Jean-Michel Grangé. Photo : La RPF.Acculés par les contraintes réglementaires, sociales et fiscales, des patrons de petites entreprises écrivent à Nicolas Sarkozy. Des bouteilles à la mer qui pourraient faire tache d'huile.
C’est en rentrant ce 18 mars à son entreprise après une journée de travail « ordinaire » que Jean-Michel Grangé décide d’adresser une lettre ouverte au président de la République. Il y exprime tout le désespoir d’un gérant d’une société de quatre personnes, Sertec, qu’il a fondée en1996 à Candé-sur-Beuvron (Loir-et-Cher). Cet artisan de 52 ans qui exerce le métier de frigoriste/climaticien depuis 33 ans a pourtant cru longtemps en l’esprit d’entreprise. Mais aujourd’hui, le poids des « contraintes réglementaires, sociales et fiscales » l’accable et lui inspire « un profond sentiment d’injustice et d’incompréhension ».
Pour argumenter son propos, Jean-Michel Grangé s’en tient au seul exemple de l’attestation d’aptitude dont la facture s’avère « exorbitante » pour sa « petite structure ». Et d’avancer le coût de 4 000 euros pour une formation de trois jours pour trois personnes plus une journée d’examen. Soit 12 jours globalement non travaillés auxquels s’ajoutent des frais annexes conséquents (déplacements, repas…). Et cela, sans compter non plus la facture exigée pour l’attestation de capacité obtenue précédemment. Le chef d’entreprise s’interroge alors sur le bien fondé de ces mesures qui nient notamment les compétences d’hommes de l’art expérimentés.  Et qui vont jusqu’à discriminer les futurs diplômés de l’enseignement technique… Plus généralement, il interpelle le chef de l’État sur le sort de l’artisanat français condamné à disparaître faute de considération. Et de dénoncer une politique qui fait la part belle aux grands groupes et aux entreprises cotées. Pour autant, Jean-Michel Grangé ne demande « ni subvention, ni dérogation » mais la possibilité de travailler en paix, en limitant « les obligations et réglementations qui ne cessent de voir le jour ».
À ce jour, sa lettre n’a reçu aucune réponse de la part de l’Élysée. Des élus locaux, en revanche, commencent à se manifester. En signe de solidarité, d’autres chefs d’entreprise, à l’exemple de Jean-Pierre Carpentier (entreprise CFC à Dhuizon) ont également écrit à Nicolas Sarkozy.  Toujours avec le souhait de voir des « signes probants d’une reconnaissance » de leur activité.


  Profil  www  
fifi
2225  
     
 Administrateur

fifi
  Posté : 07-04-2011 18:58

Bonsoir à tous

Je complète le post d'adrien avec un lien vers la lettre complète de ce chef d'entreprise:
http://www.pyc.fr/Doc/rpf/3744/Lettre_ouverte_au_president_de_la_republique_du_18_03_2011.pdf

Dans ce métier, si tu oublies l'humidité, l'humidité ne t'oublie pas

  Profil  
domaguk
200  
   

domaguk
  Posté : 07-04-2011 22:06

bonsoir à tous,

malheureusement je crains que cette lettre ne reste sans réponse, j'essaie de répondre sans faire trop de politique mais le président à toujours été bien plus occupé par le cac 40 et les grands patrons que par l'artisanat ...

Je suis toujours très respectueux et admiratif de ces petits patrons et patronnes (patrons de petites sociétés) qui font tourner leur boutique et qui en général ont été eux même salarié, ouvrier et technicien.

Et que penser de l'AFPA qui justement vends ses formations à l'habilitation qui m'a laissé sortir mon titre en poche en septembre 2009 mais sans l'habilitation ... tout comme les scolaires ...

JE ne suis pas tout à fait d'accord avec Mr Grangé concernant l'orthographe, j'ai eu un patron qui ne maîtrisait pas vraiment bien l'orthographe, pour certain c'est facile et pour d'autres c'est limite insurmontable, et pour les 35 heures, j'en fait bien plus mais j'aime ce principe de 35 heures.

Va falloir répercuter sur les prix facturés aux clients,

Dominique (salarié dans un trés grand groupe coté en bourse).


  Profil  
glagla
2284  
     
 Modérateur

glagla
  Posté : 07-04-2011 23:49

bonsoir a tous

effectivement très belle lettre cependant une chose me chagrine dans ces propos pourquoi ne veut il pas que cette attestation d'aptitude soit valable a vie.Dois-je rappeler qu'en cette période de crise il n'est pas chose aisée de trouver un emploi dans notre profesion et bon nombre d'employeur aujourd'hui ne recherche que du personel frigoriste ayant cette fameuse atestation donc comment vont faire les jeunes sans experience qui font déjà un parcour du combatant pour trouver une société qui veuille bien leur faire confiance maintenant en plus on leur rajoute un critère de taille "une atestation"
si l'atestation est valable a vie dans quelque temps tous le monde l'aura, et les patrons ne prendrons peut-être plus en compte cette atestation comme critère d'embauche.
Rappelons au passage que les critère d'embauche aujourd'hui sont assez coriace
-un minimum d'année d'experience.
-Ne pas être domicilier trop loin de l'entreprise.
-Avoir une bonne présentation.
-Ne pas demander un trop gros salaire.
-Etre diplomé est un plus.
et maintenant ils vont rajouté avoir l'atestation
Notre profesion tel que nous l'aimons aujourd'hui est en train de mourir doucement mais surement


@+



si tu mets ceux qui brassent de l'air d'un côté ...et ceux qui te pompent de l'autre...tu as la climatisation gratuite

  Profil  E-mail  
ogmios
25  
 

ogmios
  Posté : 08-04-2011 13:31

Salut à tous,

C'est une nouvelle mode, notre Président ne répond plus aux courriers.
Pourtant, il n' y a pas encore si longtemps, c' était un devoir et un signe de respect, de répondre au lettres que le Chef d' État avait reçu ( sous toutes étiquettes politique ). Un petit tour sur le net pour voir le nombres de plis qui n' ont jamais obtenus une réponse.
Peu être que le courrier a été égaré dans les nombreux couloirs de l' Élysée ?
Sinon il y a toujours ce lien pour contacter notre Chef d' État : http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=1&ved=0CCEQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.elysee.fr%2Fecrire%2F&rct=j&q=courrier%20au%20president%20de%20la%20republique&ei=D-qeTZvGHdGJhQfzhO2PBQ&usg=AFQjCNFitTuO2uuyavfALk_Cvcoh64se3g&cad=rja


A +
Domi



Le plus bel hiver du monde ne peut donner que le froid qu'il a !

Message édité par : ogmios / 08-04-2011 13:32


  Profil  
xavierc
1855  
     
 Membre averti

xavierc
  Posté : 09-04-2011 18:48

Citation : glagla85 

bonsoir a tous

effectivement très belle lettre cependant une chose me chagrine dans ces propos pourquoi ne veut il pas que cette attestation d'aptitude soit valable a vie.Dois-je rappeler qu'en cette période de crise il n'est pas chose aisée de trouver un emploi dans notre profesion et bon nombre d'employeur aujourd'hui ne recherche que du personel frigoriste ayant cette fameuse atestation donc comment vont faire les jeunes sans experience qui font déjà un parcour du combatant pour trouver une société qui veuille bien leur faire confiance maintenant en plus on leur rajoute un critère de taille "une atestation"
si l'atestation est valable a vie dans quelque temps tous le monde l'aura, et les patrons ne prendrons peut-être plus en compte cette atestation comme critère d'embauche.
Rappelons au passage que les critère d'embauche aujourd'hui sont assez coriace
-un minimum d'année d'experience.
-Ne pas être domicilier trop loin de l'entreprise.
-Avoir une bonne présentation.
-Ne pas demander un trop gros salaire.
-Etre diplomé est un plus.
et maintenant ils vont rajouté avoir l'atestation
Notre profesion tel que nous l'aimons aujourd'hui est en train de mourir doucement mais surement



Désormais, tout le monde connait tout, mais personne ne sait plus rien faire 

Bonjour,
Je suis globalement d'accord avec toi, seule la dernière phrase ne me parait pas adaptée : "Notre profesion tel que nous l'aimons aujourd'hui est en train de mourir doucement mais surement"
La profession de "frigoriste" en tant que tel n'existe déjà plus, puisque que 2,3 4 jours de formation permettent de se s'arroger les mes mêmes autorisations qu'un apprenant lamda qui sort de 9,10 ou 24 mois de formation...
La profession n'existe plus ...elle est passé dans "le domaine public", rien ne distingue plus un employé capable de dépanner une CF, un clim ou une MAG, d'un technicien appelé pompeusement multi-service qui intervient sur un bruleur gaz ou sur un VRV, c'est peut être une évolution normale
mais je pense que tout le monde y perd:
- le client qui ne distingue plus qui fait quoi,paye au même tarif, un technicien pour réparer une fuite d'eau, qu'un tech pour dépanner un bruleur ou intervenir sur un groupe a eau glacée...
- le technicien qui intervient pour faire n'importe quoi ,et a qui on va reprocher ses erreurs sans constater qu'il n'aura JAMAIS accumulé assez d'expérience (dans un domaine particulier) pour être compétitif.
-l'employeur; qui va embaucher tout le monde au même tarif, puisque pour faire la même m.. (tâche) au final, pourquoi avoir des gens très compétant dans un domaine particulier si un touche a tout (muni de son fameux papier) arrivera dans une majeur parti des cas, a faire illusion ???
Ce n'est que mon avis...
Mais le constat est la ..
Rien que dans ton post :
"-Etre diplomé est un plus. " c'est déja l'abandon de la valeur du diplôme, j'ai connu une époque ou : sans diplôme= pas d'embauche...
A quand des chirurgien-coiffeur-dentists-ostéopathes (NON, NON c'est bien le même , comme plombier-chauffagiste, électricien, trois profession pour un seul homme) qui auront appris sur le tas....(que l'on rigole un peu )
Xavier
Qui changera d'activité (puisque la notion de métier en tant que tellel n'existe plus) avant d'arriver a la retraite


Désormais, tout le monde connait tout, mais personne ne sait plus rien faire

  Profil  E-mail  
BA43
924  
    
 Membre averti

BA43
  Posté : 09-04-2011 22:03

salu tà tous

D'abord bravo à J-Michel pour cette lettre qui reflette bien les dificultées et les abération de la règlementation actuelle qui met dans le mème sac des entreprises d'envergure nationale avec des artisants travaillant seul ou avec 2 ou3 salariés .La dévalorisation du travail manuel la restriction des crédits d'enseignement et de formation ayant entrainé les baisse de compétance des gens arrivant sur le marché du travail . Estce que nos autoritées ce rendent compte de la situation et de ce quelle va devenir à force d'emmerder ceux qui bossent . Y a t'il dans toute ces mesures règlemantaires lavolonté de faire avancer une profession et de proteger l'environement ou est-ce un moyen suplémentaire et déguisé de ponctionner un peut plus la base silencieuse et laborieuse afin d'essayer de remplir les poches percées de l'état .
.

à coeur vaillant rien d'impossible

  Profil  
Sauter à :