Index du Forum » » Questions pour les étudiants, débutants, novices » » PS : Pression maximale admissible
AuteurPS : Pression maximale admissible
ugo26
3  


ugo26
  Posté : 28-10-2010 23:06

Bonsoir à tous, j'aimerai premiérement savoir si le terme PS signifie : -pression maximale admissible ou pression de service ? peut- etre les deux ?

Ensuite je suis confronté à un autre probléme,je m'explique :
j'ai une installation frigorifique sur cette installation j'ai un pressostat dont la PS= 22 bar et un groupe UH ou est indiqué une pression 29 bar qui s'appel P max. Est-ce que P max veut dire PS ?

Sachant que l'on doit faire un test d'épreuve à l'azote qui vaut 1,1*PS dois-je faire mon test à 1,1*22 ? ou 1,1*29 ?

  Profil  
Aircofrigo
6572  
     
 Administrateur

Aircofrigo
  Posté : 29-10-2010 09:04

bonjour,

si un fabricant te dit que la pression Max de son matériel est de 29 bar, trouves tu logique de vouloir tester son matoss à une pression supérieure??

moi pas

si la PS est de 22, crois tu que la Pmax de 29 est égale à la PS?? crois tu Pmax veut dire PS?? huumm un peu de logique que diable ...

bon courage

aircofrigo
merci de nous tenir informé des résultats de vos recherches et dépannages.

  Profil  
JACK04
26  
 

JACK04
  Posté : 16-11-2010 00:02

Bonsoir,
Il y a plusieurs définition pour expliquer la PS, à ne pas confondre avec le diminutif Play Station, ici on ne rigole pas
1/4 La PS est la pression maximale admissible pour laquelle l'équipement est conçu, le fabricant doit l'indiquer! CQFD.
2/4 La pression de" concéption est déterminée par le constructeur pour définir la pression de calcul de chaque composants".
3/4 La pression de l'essai de resistance "pression appliquée pour sousmettre à essai la resistance d'un système frigorifique en partie ou dans la totalité".
4/4 La pression d'essai à l'étancheité"pression appliquée pour sousmettre à essai l'étanchéité d'un système en partie ou totalité".

Moralité la PS ne doit étre jamais dépassée sous peine de créer de facon incidieuse une cause possible de rupture en un quelquonque point de l'installation. Emerdant aux essais mais catastrophique en regime de fonctionnement.

La détermination de la PS fait référence à deux méthodes possibles.

1/2 Le concepteur documente la PS par calcul est essais, il reseigne l'équipement.
2/2 Lorsque aucune méthode de vérification est utilisable, un tableau renseigne sur les exigences à satisfaire, ce tableau prend en compte les paramètres suivants;

Température d'ambiance, inf ou égale à 32°, 38°, 43°, 55°.
Cette ambiance est en relation avec le "coté", hp, bp, soit pour uncondenseur à eau soit pour un condenseur à air.
Il est pris également en compte
Le fait que la "température" bp soit prise sur un echangeur de chaleur, exposé à la température ambiante intérieure ou extérieurs.
L'ensemble de ces paramètre forment un tableau de sélection qui oriente vers des combinaisons possibles à respecter.
Nota pour les fluides zéotropiques, R 407C par exemple, la PS correspond au point de bulle.
Toutes les infos ci-dessus ne sont pas le fruit de mon errudition, mais la lecture forcée :paf :paf :paf de documents inclus dans la norme EN 378-2008 consultable sur le net ou autres officines.
Pages à consulter vivement avant de passer l'attestation de capacité... :paf :paf :paf

BU

  Profil  
JACK04
26  
 

JACK04
  Posté : 16-11-2010 00:06

Petit informatif complémentaire,


PS NE VEUT PAS DIRE PRESSION DE SERVICE, ATTENTION PIEGE A C..

BU

  Profil  
JACK04
26  
 

JACK04
  Posté : 16-11-2010 00:51

PS suite.
CE QUI DOIT ETRE FAIT...
Essai de resistance à la pression, à l'azote U.
L'ensemble fourni par l'assembleur a été essayé, il doit communiquer un certificat d'essai de fuite comme indiqué et un certificat d'évaluation. L'équipement peut ne pas étre essayé à nouveau par l'installateur.
La catégorie du réseau de tuyauterie détermine les essais à réaliser.
Egalement, en cas de non production de certificat d'essai ( par l'assembleur autre que le frigoriste) des équipements de production ou de distribution, reseau sur un équipement monobloc, il faudra suivre la procédure ci-dessous suivant le descriptif comme pour un essai de tuyauterie. Egalement si le frigoriste assemble plusieurs composants, condenseur, bouteille de liquide, séparateur d'huile, etc, il devra produire les notes de calcul de catégorie et presenter un certificat d'essai, il devient de facto assembleur/ concepteur, il est sousmis aux mêmes contraintes.

Les tuyauteries et joints de tuyauteries, soudures, sont mises en place par le frigoriste et ou les équipements de production ( non assemblé par le frigoriste) n'ont pas de certificats de l'assembleur.
Si les tuyauteries ou équipements sont de la catégorie II ou plus (voir déclinaison dans la norme EN 378) l'un des essais suivant doit étre fait.
1/2 effectuer un essais suivant la EN 14276-2.(voir sur le net pour plus d'info)
2/2 OU faire un essai individuel à au moins 1.43 la PS.
Pour les tuyauteries et joints de tuyauterie inf ou égal à la catégorie I
- effectuer un essai suivant 1/2.
- effectuer un essais à 1.1 fois la PS.
Pour le reste de l'installation réaliser des essais de fuite.
Bon courrage... :paf :paf

BU

  Profil  
Sauter à :