Index du Forum » » Froid spécifique Panne, dépannage, maintenance » » Groupe de froid à partir d'un groupe de clim
AuteurGroupe de froid à partir d'un groupe de clim
Brassam34
9  


Brassam34
  Posté : 11-04-2021 00:10

Bonjour,
Pour ceux qui ont lu ma présentation je brasse de la bière en amateur.
Une des étape consiste à refroidir le moût de l'ébullition jusqu'à 20deg.

J'ai récupéré un bi split airwell dans l'idée d'en faire un groupe de froid.
Lors de la récupération je n'ai pas réussi à faire fonctionner l'appareil pour faire un pompe down. À la mise en route en froid bruit de détendeur puis le compresseur tourne quelques secondes s'arrête, et ça recommence 5 minutes après. J'ai récupéré 1,2kg de R410a au lieu des 1,5kg préchargés.

Après une première séance de bricolage j'ai installé un échangeur à plaque à la place de l'évaporateur sur une des voies, j'ai conservé l'électronique du split et le moteur du ventilo. La sonde d évaporateur est installée sur le tube gaz en sortie de l'échangeur. La sonde d'ambiance remplacée par une résistance pour forcer l'appareil à toujours fonctionner en froid.

Le démarrage est toujours compliqué, toujours des bruits de détendeur le compresseur démarre puis s'arrête, et au bout d'un certain nombre de fois ça part pour 5 minutes.

Quand il a enfin démarré la BP est régulée autour de -5deg, il y a du givre en entrée d évaporateur. La température en sortie d évaporateur ne semble pas avoir d'influence, j'ai fais varier entre 3 et 50 deg en jouant sur le débit dans le secondaire de l'échangeur à plaque. On dirait que la machine n'arrive pas à réguler la surchauffe.

Je n'ai pas fait de mesure sur la hp.

Merci d'avance pour vos lumières



Message édité par : Brassam34 / 11-04-2021 00:13


Message édité par : Brassam34 / 11-04-2021 00:15


Message édité par : Brassam34 / 11-04-2021 00:17


  Profil  
Billbaroud
246  
   

Billbaroud
  Posté : 23-04-2021 22:08

Bonjour,

C'est quel modèle de bisplit ? Modèle du groupe et de l'unité intérieur ?
Airwell travaille avec des 7sp......, 7sp suivis de 6 chiffres.
@+

  Profil  
Brassam34
9  


Brassam34
  Posté : 01-05-2021 01:06

Bonjour,

merci pour votre réponse,

Le groupe c'est un dci duo inv 7SP091110, l'entrée d’évaporateur givre et le groupe se met en "defrost protection" et baisse la vitesse du compresseur.

La charge de 410A est bonne, je pense que je dois avoir un problème de détendeur électronique, je réfléchis à une solution pour le tester.

bonne soirée !

  Profil  
Billbaroud
246  
   

Billbaroud
  Posté : 01-05-2021 10:20

Bonjour,

La protection defrost est géré par la sonde ICT sur la carte électronique de l'unité intérieur. -2°C = arrêt d'urgence. Cherchez la notice service manual du trio/quattro DCI sur internet, toute la régule est expliquée.

La sonde ICT permet à la machine de connaitre la température d'évaporation. Dans le duo, sur chaque tube retour gaz, il y a une sonde RGT. La surchauffe est calculée comme suis : ICT-RGT. Ces sondes ICT/RGT/OCT sont des NTC10K à 25°C courbe B3950.
Il y a une deuxième routine qui commande le détendeur avec la sonde refoulement compresseur CTT et la sonde OCT en calculant CTT-OCT.
CTT est une NTC 50K à 25°C courbe B3950.
Si vous avez besoins de sondes, cherchez sur aliexpress. Vous en trouverez pour quelques euros.

Avez vous fait circuler la bière à contre sens par rapport au fluide frigo?
L'échangeur à plaque doit être debout, fluide frigo entre par le bas et la bière par le haut. .
Le détendeur électronique a une plage de puissance de 1kw à 5 kw. Assurez vous que l'échangeur à plaque peut passer cette puissance.
@+

Message édité par : Billbaroud / 01-05-2021 10:26


  Profil  
Brassam34
9  


Brassam34
  Posté : 01-05-2021 14:08

Bonjour,

Super pour toutes ces infos Billbaroud !

Du coup j'ai pu vérifier le câblage et apporter une correction.
Une des cartes électronique a été remplacée (celle sur laquelle sont connectés HST, OCT, OAT et CTT, pas de OMT ici) avec manifestement des erreurs au remontage.

J'ai une sonde de contact qui est située sur un tube entre la 4 voies la bouteille anti coup de liquide je suppose, elle était raccordée sur HST.
Je comprends que HST (heat sink T°) c'est la température du dissipateur de la carte de puissance, qui elle n'était pas branchée.

Je me retrouve donc avec cette sonde sur la BP qui n'est pas raccordée, bizarre...


Oui premiers essais avec l'échangeur raccordé à contre sens, il peut passer beaucoup plus de puissance, c'est d'ailleurs un de mes problèmes. Le débit dans le secondaire est trop grand et en début de refroidissement la bière est à 100 °C, du coup le fluide évaporé est aspiré très chaud par le compresseur (surchauffe énorme) et je pense que le compresseur n'est pas bien refroidi et c'est probablement une des raisons des arrêts répétés. Lors de mes premiers essais j'utilisais une pompe pour faire circuler la bière en circuit fermé entre ma cuve et l'échangeur à plaque ce qui m'obligeais à ajuster en continu le débit dans le secondaire pour essayer de limiter la température vapeur surchauffée à 35°C (mais c'est probablement trop élevé encore).

En y réfléchissant pour me rapprocher des températures de fonctionnement d'un climatiseur j'envisage de faire passer la bière dans l'échangeur par gravité et pas à contre sens pour dégrader la puissance d'échange avec un débit très faible pour passer directement de 100°C à 20°C et ainsi assurer une température d'aspiration au compresseur plus basse (inférieure à 15°C sans doute).

  Profil  
Billbaroud
246  
   

Billbaroud
  Posté : 01-05-2021 21:29

Bonjour,

Utilisez un dé-surchauffeur pour descendre la bière à 40°C. C'est simple échangeur à air ventilé dans lequel circule la bière . Cette échangeur doit être en cuivre. Un fois dé-surchauffé, passez la bière dans l'échangeur à plaque.
Un gros ventilo-convecteur ferait l'affaire.

Pour les sondes, le schéma électrique est physiquement sur le contrôleur du duo. Il faut que toutes les sondes sur ce schéma soient raccordées.
Avec le nom des sondes sur le schéma électrique (CTT, HST...) + le schéma frigo sur la notice, contrôler qu'il n'en manque aucune, qu'elles sont bien placées au bon endroit, qu'elles ont la bonne valeur ohmique.
Il n 'y a que deux modèles de sondes sur cette machine, NTC10K partout sauf refoulement compresseur NTC50K.
La sonde entre la V4V et la bouteille anti-coup de liquide s'appelle "suct" pour suction.

Quelle version de carte avez vous ? Le code se situe après inverter type controller. https://manualzz.com/doc/6353650/service-manual-duo-50-dci-brand-airwell-
@+

Message édité par : Billbaroud / 01-05-2021 21:42


  Profil  
Brassam34
9  


Brassam34
  Posté : 01-05-2021 22:29

Conclusion des essais de ce soir :

- avec un température d'entrée secondaire de 15°C à 20°C et un débit important ça fonctionne parfaitement
- dés que la température d'entrée est trop importante, la machine s'arrête car les température deviennent incohérentes avec ses attentes

Je me demande comment fonctionne les groupes de froid utilisés par les brasseurs pro, je suppose qu'il y a soit un réservoir tampon d'eau glacé soit un système de vanne de mélange pour travailler sur température basse et delta T faible.

Je vais travailler sur l'hydraulique pour rester dans cette plage de température acceptable.

  Profil  
Brassam34
9  


Brassam34
  Posté : 01-05-2021 23:02

La version de la carte est 467300025R.

A la place de SUCT il y a OMT mais le connecteur est absent du PCB, la configuration des switch correspond bien à un DUO 50.

Curieux ça donne l'impression que ce n'est pas le bon contrôleur, à moins qu'il y ai eu des modifications et que ce contrôleur se débrouille sans la température d'aspiration...


En effet la piste du dé-surchauffeur, est intéressante, mais apporte un risque de contamination supplémentaire.

On cherche à refroidir rapidement pour pouvoir ensemencer le plus tôt possible et éviter d'être contaminé par des bactéries sauvages.

La multiplication des outils de refroidissement des longueurs de tuyaux etc ajoute beaucoup de risque et le nettoyage et la désinfection deviennent vite compliqués.

Je pense à une vanne de mélange 3 voies sur le secondaire pour reboucler une partie de la sortie à l'entrée, ça me permettrait de fonctionner avec un débit et une température correct sur l'échangeur à plaque... à creuser

  Profil  
Billbaroud
246  
   

Billbaroud
  Posté : 08-05-2021 08:25

Bonjour,

C'est le bon contrôleur. Ce contrôleur peut fait plusieurs modèles.
OMT est la seconde sonde batterie, non utilisé sur cette taille.
En déclarant le modèle avec les dipswitch, ça désactive les sondes inutiles sur le modèle.
Généralement, les brasseurs utilise de l'eau glacé pour refroidir leur bière.
C'est plus facile de contrôler la puissance de l'hydraulique que la puissance d'un groupe frigo.
Effectivement, le duo50 s'arrête par les sécurités si les températures sont hors enveloppe (seuil haut lui faisant croire à sonde coupée).

Un serpentin de cuivre où circule la bière baigne dans un réservoir d'eau claire. Cette eau est refroidie par le duo50 à travers un échangeur à plaque et vous utilisez votre vanne trois voies pour éviter un retour trop chaud de l'eau.
C'est l'eau qui sert d' "amortisseur" pour les fluctuations de puissance.
Il faut pomper l'eau dans le fond du bac et rejeter dans le haut du bac pour créer des turbulences dans le bac afin de casser le film d'eau chaude qui va se créer autours du serpentin de cuivre.. Ce principe est énormément utilisé pour les petites machines-outils où il faut refroidir les têtes de coupes et l'huile de coupe.
@+

  Profil  
Brassam34
9  


Brassam34
  Posté : 21-05-2021 23:03

Bonjour,

Je m'y suis replongé, quelques nouvelles, après modification de l'hydraulique, le contrôle de la puissance d'échange est beaucoup plus facile à ajuster et permet de rester constamment dans la plage de températures attendues.
J'ai déplacé la sonde ICT sur le tube gaz en sortie d'évaporateur, car je n'arrivais pas à trouver une bonne position sur l'échangeur à plaque, car la température est trop fluctuante en surface.
J'ai rapproché la sonde RGT de l'orifice d'aspiration pour allonger la distance entre ICT et RGT, en vu d'avoir une surchauffe correcte.
Le surchauffe mesurée varie de 1 à 2K, de mémoire c'est dans les clous pour un inverter.
Toutes les sondes de température ont été vérifiées.

Le fonctionnement est toujours identique, un premier démarrage compresseur accélération et arrêt au bout de 20 secondes environ, puis redémarrage au bout de 3 minutes, 5/6 minutes de fonctionnement ou tout semble ok, puis arrête 3 minutes avant un nouveaux cycle de 5/6 minutes.

Aucun code d'erreur.

on dirait que l'algorithme attend 5/6 minutes le temps que le fonctionnement soit stabilisé, avant de vérifier un certain nombre de paramètres et d'arrêter le système, mais je ne vois pas ce qui est hors plage.

La température du compresseur varie entre 55°C et 70°C mais ça ne semble pas être un problème car le compresseur tourne à fond, il devrait ralentir en cas de surchauffe, d'après la doc.

J'ai fait des essais avec des températures de sortie d'évaporateur variant de 5
°C à 25°C par palier de 5°C et ça ne change rien, d'après la doc on doit avoir ICT compris entre 8°C et 43°C ce qui laisse une bonne marge.

bref, je suis coincé



Message édité par : Brassam34 / 21-05-2021 23:05


  Profil  
Brassam34
9  


Brassam34
  Posté : 21-05-2021 23:44

Billbaroud,

La sonde CTT montée sur le refoulement compresseur est une 10K, vous êtes certain que ça devrait être une 50K ?

En même temps je réponds à une question plus ancienne, l'échangeur est bien monté verticalement avec liquide en bas et gaz en haut, en flux croisé.

  Profil  
Billbaroud
246  
   

Billbaroud
  Posté : 22-05-2021 08:24

Bonjour,

Oui, la sonde refoulement est une ntc50K à 25°C courbe B3977.
Une courbe 3950 conviendrait aussi.
https://fr.aliexpress.com/item/4001345867305.html?spm=a2g0o.productlist.0.0.7afa2981NxJABR&algo_pvid=9620a6ea-15a3-473f-a787-b0f8c5dabcf8&algo_expid=9620a6ea-15a3-473f-a787-b0f8c5dabcf8-1&btsid=0bb0623b16216640080438470e5100&ws_ab_test=searchweb0_0,searchweb201602_,searchweb201603_

Le contrôle de température de refoulement se fait quand le contrôle du détendeur est libéré, une fois la rampe de démarrage terminée.
Quand le groupe démarre, il y a trois rampes où le régime (compresseur, ventilation, ouverture de détendeur) est fixe (angle ouverture détendeur, vitesse rotation compresseur/ventilation). Une fois le temps écoulé sur ces trois rampes (entre 7 à 10 minutes), la régulation contrôle proportionnellement le régime.
@+

  Profil  
Brassam34
9  


Brassam34
  Posté : 22-05-2021 22:08

C'est un bonne piste, vu par la régule avec un NTC 10k à la place de la 50K ça donne une température supérieure à 90°C, ce qui expliquerait que ça coupe après la pente de démarrage.
Je commande cette sonde, merci pour le lien.

bon we

  Profil  
Sauter à :