Index du Forum » » Clim Techniques et technologies » » Charge d'une installation
AuteurCharge d'une installation
mrick987
3  


mrick987
  Posté : 03-12-2020 21:48

Bonjour,
Je suis un néo-professeur en BAC PRO TFCA. J'aurai besoin d'un avis de professionnel afin de savoir si je peux oui ou non enseigner ce type de pratique dans mes activités. Voici mon raisonnement:
Quand on effectue une charge, afin de vérifier que celle-ci sera correcte, on peut obturer l’aspiration du condenseur (avec un carton par exemple) afin de faire monter la HP.
Tout en vérifiant la montée de la HP, on peut surveiller le voyant liquide qui doit normalement légèrement buller et l’intensité du compresseur doit monter tout en restant inférieur à l’ampérage nominal. Si le voyant bulle de façon importante c’est qu’il manque du fluide, à l’inverse si le voyant ne bulle pas et que l’intensité devient supérieures à l’ampérage nominal c’est qu’il y a trop de fluides dans l’installation.
Est-ce que cela vous parait être une bonne mise en situation pour évaluer la charge d'une installation ?

En vous remerciant par avance

  Profil  
dmarco
5926  
     
 Modérateur

dmarco
  Posté : 04-12-2020 15:26

Bonjour,

Personnellement, je dirais que .... tout est relatif mon Commandant, et dépend du point de vue ( et de l'expérience ) du monteur!

Pourquoi ne pas ( simplement ) vous baser sur les préconisations du fabricant??
A savoir... X mètres de tubes égal à un poids de charge et ajout de x grammes de fluide par mètre supplémentaire de canalisation..
Dans une certaine limite, l'appareil régulera tout seul de toute façon, le dimensionnement de l'engin ne correspond jamais parfaitement au volume à traiter.

Au départ, je dirais .... peu importe que ca bulle, car l'installation sera en " demande maximale " pour un certain temps, cette demande réduira peu à peu automatiquement, pour peu que le matériel ait été ( bien ) sélectionné.

L'opérateur de montage n'a pas vocation à rester scotché, chez le client, parfois des heures ... en attendant que le " bullage " revienne à la normale. Je ne connais pas de clients qui accepteraient de payer des heures d'attente à poireauter sur place....

Vous nous parlez d'un voyant qui doit " légèrement buller " .... et d'un " bullage important ", vous voyez cela comment?? Vous comptez les bulles ( Bravo, moi je n'y arrive pas )??? Jusqu'à 50 bulles c'est OK ... et à la 51e on s'affole??
Lors de la mise en service, l'écart de température ( entre T ambiante et la consigne, la demande peut être maximale ( ou pas ) pendant un certain temps, l'appareil " bullera " forcément plus que la normale, et la descente en température peut prendre un certain temps.

Certes, l'ampèremètre vous donnera une indication, mais cela ne doit rester qu'une indication ... qui ne doit pas vous empêcher d'utiliser vos acquis ( et votre réflection propre ( tout comme vous le faites en utilisant un carton pour faire monter la hp ) .... D'ailleurs, il me semble que ce " carton " est plutôt préconisé lors des dépannages, mais pas pour le montage, ce sont deux opérations différentes, me semble-t-il.

Après, vous me direz.... " Tous les chemins mènent à Rome ", chacun ses astuces, il n'y a que le résultat qui compte.

Bonne journée.

  Profil  
mrick987
3  


mrick987
  Posté : 04-12-2020 20:57

Bonjour dmarco,
Merci de ta réponse.
Effectivement, quantifier un bullage "léger" et "important" est impossible. Oui la mise en situation est sur un dépannage (d'où l'idée du carton).
J'essayer d'avoir une autre réflexion sur ce sujet, des fois les élèves sont demandeur d'autres techniques suivant les opérations qu'ils effectuent. Je vais rester sur les méthodes préconiser par les fabricants, qui est bien plus professionnel

Merci encore, à bientôt

  Profil  
dmarco
5926  
     
 Modérateur

dmarco
  Posté : 05-12-2020 07:43

Bonjour,

Je comprends très bien votre dilemme, mais il me semble que c'est purement votre travail pédagogique de leur faire comprendre qu'avant d'apprendre à courir .... il est toujours préférable qu'ils apprennent à marcher et que c'est la meilleure solution pour ne pas se casser la gueule.
A vous de voir, en fonction du " niveau technique " de vos étudiants, s'ils sont capables de faire le distingo entre eux!! Le discours peut être différent si à la base ce sont déjà des techniciens en herbe .... ou des bureaucrates en reconversion qui passent par votre classe pour apprendre à se servir d'outils pour la première fois.

Nous sommes tous passés par là! Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation, les " raccourcis " viendront plus tard ( quand ils maîtriseront les " bases ".

Le dépannage, c'est ce que la majorité d'entre-eux préfèrerait faire, il est ( aussi ) de votre tâche de leur faire comprendre qu'en début de carrière ... la majorité d'entre-eux sera ( plus certainement ) pourtant assigné au montage.

Ne vous faites pas d'illusions, lors de leurs périodes en entreprises, ils apprendront quelques " raccourcis " :) ( il y a toujours une différence entre ce qu'on apprend en formation et ce qui se pratique en entreprise.

Bonne journée.

  Profil  
Aircofrigo
6612  
     
 Administrateur

Aircofrigo
  Posté : 10-12-2020 07:59

Bonjour,

pourquoi ne pas travailler avec les mesures habituelles?

mesures des T° ambiantes sur chaque échangeurs
les pressions (ou T° d'évaporation et condensation
et les mesures de sous-refroidissement et de surchauffe.

et ensuite leur montrer avec votre carton l'évolution de ces mesures suite à un changement qu'est le paramètre de T° ambiante côté HP.

Maintenant, vous êtes sur un forum "clim" mais vous parlez d'une clim (rarement équipée d'un voyant) ou d'une installation froid basique ?

à+

Message édité par : Aircofrigo / 10-12-2020 08:06


  Profil  
Sauter à :