Index du Forum » » Questions pour les étudiants, débutants, novices » » Glissement et évapo noyé
AuteurGlissement et évapo noyé
Kamil
26  
 

Kamil
  Posté : 13-03-2020 21:28

Bonjour,

Je travaille actuellement sur un projet concernant la partie frigorifique d'enceintes climatiques pour des essais de produits pharmaceutiques etc.

J'aimerais, à l'aide du R469A (gwp = 1300), dimensionner une enceinte climatique avec un impact réduit sur l'effet de serre par rapport au R23 (gwp =15000).

Il faut maintenir dans l'enceinte une température avec un différentiel de "+ ou -" 0,2 °C. Le R23 étant un fluide pur, il ne possède pas de glissement. Cependant, le R469A à lui un glissement de 16°C.

Pour cela, je me suis dit que j'allais voir si je pouvais alimenter l'évaporateur en régime noyé pour que le glissement ne se fasse pas ressentir. Il me semble qu'avec cela, on rentre en liquide et sors en liquide, donc moins d'impact sur le DT de température non ? J'ai lu qu'il était déconseillé de combiner fluide à glissement et évaporateur noyé mais sans réelles explications...
C'est pourquoi je me tourne vers vous désormais.

Merci beaucoup par avance.

  Profil  
Billbaroud
219  
   

Billbaroud
  Posté : 15-03-2020 11:41

Bonjour,

vous vous fourvoyez. Pour diminuer l'impact d'un glissement, il faut augmenter les pertes de charge dans l'évaporateur et non le diminuer.
Dans un mélange de fluide, c'est la molécule qui a la plus basse température d'évaporation qui s'évapore en premier.
Cordialement

  Profil  
Kamil
26  
 

Kamil
  Posté : 16-03-2020 11:23

Bonjour Billoboard et merci pour votre réponse.

Dans mon cas, il n'a jamais été question ni de diminuer ni d'augmenter les pertes de charge.

Je me demandais simplement si en alimentant mon évaporateur en régime noyé, je pouvais justement limiter au maximum le fait que le fluide le plus volatile s'évapore en premier. Est-il possible que mon fluide sorte de l'évaporateur en phase liquide et de réinjecter de la vapeur au compresseur au moyen d'une bouteille BP ?

Merci par avance.

  Profil  
Billbaroud
219  
   

Billbaroud
  Posté : 16-03-2020 13:13

Bonjour,

Ne faites pas çà. Vous allez séparé, de façon anarchique/incontrôlé, les trois molécules qui compose le R469A. Vous allez obtenir un mélange différent en proportion du R469A. De plus, une bouteille BP n'a aucune perte de charge, enfin si mais c'est ridicule.
Vous comprenez maintenant pourquoi un tel glissement n'est pas compatible avec ce genre d'évaporateur.
Je présent, sans moquerie, que vous avez mal saisie la notion de glissement.
L'évaporateur est en Isobar avec trois mélocules dont les relations pression/température sont différentes.
Le glissement de ce fluide est de 16k, donnée laboratoire. En réalité, il y a ce qu'on appelle le glissement effectif. Un évaporateur n'est pas parfait, le fluide circulant entraîne une perte de charge donc un diminution de la pression au fur à mesure que le fluide avance. Cette diminution de la pression fait que les molécules suivantes s'évapore à une température plus basse.
Par exemple, le R407C a un glissement de 7k, donnée laboratoire. En réalité, le glissement effectif est seulement de 4K à 5K.
Je ne connais pas le R469A, seulement le R23 et le R408b, et ne peut pas vous dire quel glissement effectif attendre. A part faire plusieurs sections dans un évaporateur détente directe où chaque section est raccordé avec un capillaire.
Un cauchemar a calculé


  Profil  
Kamil
26  
 

Kamil
  Posté : 16-03-2020 14:46

C'est plus clair, merci pour ces explications.

Connaissez-vous un moyen pour maintenir une température ambiante avec un hystérésis de +- 0,2 °C avec un fluide possédant un glissement aussi important ?

Je m'explique. Si je veux maintenir une température de -70°C dans l'enceinte climatique, je dois évaporer à -78°C (t° de bulle). Le problème est qu'avec le glissement, je serai théoriquement à -62°C en fin d'évaporation (t° de rosée).

La température de rosée aura une influence négative sur le maintient de la consigne car plus chaude ?
Dois-je dans ce cas évaporer à -86°C (t° de bulle) pour avoir en fin d'évaporation une t° de rosée de -70°C ?

Merci beaucoup.

  Profil  
Sauter à :