Index du Forum » » Froid Indus Groupe eau glacée » » Récupération de calories sur refroidisseur de liquide
AuteurRécupération de calories sur refroidisseur de liquide
benyso
8  


benyso
  Posté : 13-06-2017 17:41

Bonjour,

Tout nouveau sur le forum et novice ,je rencontre une interrogation sur la réalisation d'un système de récupération de calories sur huiles de compresseur.
300 kW pour environ 16 m3/h d'huile de compresseur à refroidir de 85°C à 50°C.

Je souhaiterais réaliser un système de ce type via un échangeur thermique et m'interroge sur la circulation du fluides Huile.
Que me préconisez vous en terme de raccordement pour véhiculer cette huile au débit de 16 m3/h.
Est-il possible de réaliser un bypass en sortie de séparateur d'huile avec régulation par V3V afin de limiter le retour d'huile au compresseur à 50°C Minimum.

D'avance merci pour vos conseils,

Cordialement,

  Profil  
Aircofrigo
6286  
     
 Administrateur

Aircofrigo
  Posté : 13-06-2017 19:40

Bonsoir,

j'ai répondu à votre présentation, j'y ai répondu avec quelques questions

je suis sûr que des pros de l'indus passeront dans le coin.

au plaisir;

  Profil  
zenix
175  
   

zenix
  Posté : 13-06-2017 22:15

salut benyso,
Je ne pratique pas de froid industriel régulièrement mais je me renseignerais auprès de mes collègues.
ton échangeur devrait logiquement être installé entre le séparateur et le réseau de réintégration d'huile vers les compresseurs, avec un bypass manuel qui te permettra de l'isoler pour la maintenance.
En revanche, si la régulation de température est tout a fait possible, voir même obligatoire, il me semblerait plus intéressant d'installer la vanne 3 voies sur le circuit de récupération et non sur l'huile, pour garantir un débit d'huile stable.
attendons l'avis des spécialistes ...
bonne soirée, @+

  Profil  
benyso
8  


benyso
  Posté : 14-06-2017 17:39

Salut Zenix,

merci pour ton retour,
en effet le bypass pour maintenance est indispensable et la régulation sur le secondaire impérative, je ne souhaite pas modifier l'hydraulique du circuit huile, seulement la refroidir à minimum 45°C et lui générer environ 1 bars de Delta P via mon échangeur.

Un débit d'huile de 16 m3/h en pointe vous semble-t-il atteignable sur des séparateurs équipés de mécanisme à flotteurs ?
En général les pressions en sortie de compresseur, HP sont aux alentours de 12-14 bars, aucun soucis pour le débit. Le seul Hic est le débit théorique maximale que je peut atteindre due aux intermittences d'ouverture / fermeture du clapet de séparateur d'huile.

Bien à vous,


  Profil  
Motiok
981  
    
 Membre averti

Motiok
  Posté : 14-06-2017 19:33

Bonjour,

Déjà avant de parler modification de l'installation frigo il faudrait savoir ce que c'est.
Compresseur a piston, compresseur a vis ?
Séparateur d'huile avec ou sans réservoir ?
Pompe à huile externe ou alimentation avec la delta P HP/HP ?

ça m'étonne d'avoir un séparateur a flotteur sur une vis car on véhicule énormément d'huile sur une compresseur a vis, après 16 m3/h j'arrive pas a me rendre compte de la consommation....

D'un autre côté des compresseurs a piston avec séparateur flotteur c'est classique mais ça consommera jamais 16 m3/h d'huile, les compresseurs indus ont 40 à 50 litres d'huile dans le carter et il faut plusieurs heures pour totalement le vider voir plusieurs semaines si on parle d'ammoniac.

En fait avec 300 kW d'huile a refroidir, je ne vois qu'une grosse vis ou centrale de vis industrielle pouvant dépasser les 1 000 kW frigo.

Donc sans plus de précisions sur l'installation, des schémas fluide, de références de machines, personne ne pourra te dire si une modification est possible ni même s'il y a des éléments a modifier sur le circuit frigo pour pas dégrader ton/tes compresseurs.

Et sinon je rejoins l'avis de zenix, on ne régule jamais les débits côté huile, le circuit frigo prime sur tout le reste et la perte de charge de l'échangeur côté huile doit être validé par un frigoriste qui fera les relevés sur l'installation avec les doc constructeur de sa machine voir même par le constructeur du compresseur.
Si ça se trouve ton groupe est déjà limite en pression d'huile pour X raison...

La vanne 2 ou 3 voies doit être installé côté eau et même sans récupération de chaleur le système doit parfaitement fonctionner comme avant.

On a besoin d'infos !

Bon courage


Commencer a réfléchir, c'est désobéir.

Il est content... !
https://www.youtube.com/watch?v=FdKShGeZ5Ws

  Profil  
benyso
8  


benyso
  Posté : 14-06-2017 20:16

Bonsoir Motiok,

c'est un compresseur à vis sur un groupe POWERCIAT LX 4200X HPS, de 2007 fonctionnant au R134A.

Je ne sais pour l'instant pas si ce groupe est équipé de séparateur d'huile, car je ne dispose que de peu d'informations malheureusement.
Le groupe a un potentiel de presque 1000 kW pour 318 kW élec, donc un potentiel de récupération non négligeable.

Je ne compte pas modifier le circuit côté huile, hors de question, seulement y générer une faible faible perte de charge de l'ordre de 1 bars avant retour au compresseur.

Comment est séparée l'huile des gaz sur ce type de compresseur s'ils ne sont pas équipés de séparateur à flotteur, cela se fait il en continu avec un débit d'huile "permanent" ?

Si quelqu'un connait ces groupes, merci d'avance pour ces précieuses informations.

Cordialement,

  Profil  
Motiok
981  
    
 Membre averti

Motiok
  Posté : 17-06-2017 14:57

Salut,

page 5
http://www.ciat.fr/produits_pdf/n0170f.pdf

Je ne connais pas ces groupes mais d'après les doc que je trouve, ce sont des compresseurs a vis "semi-hermétique", ce qui veut dire que le moteur électrique et le séparateur d'huile est intégré dans le carter.
L'huile est séparé a l'intérieur du compresseur, passe par un filtre et part ensuite lubrifier le compresseur.
Comme l'huile ne sort pas du compresseur il est donc impossible d'y récupérer la chaleur.
Apparemment le compresseur est refroidit par un détendeur dédié.

page 21
http://rumpequipement.free.fr/Beblenheim/FICHE%20TECHNIQUE%20POWERCIAT.pdf

La seule solution (d'ailleurs prévue en option par le constructeur) c'est un désurchauffeur sur le refoulement des compresseurs. Il faut prévoir une boucle d'eau régulé à 50°C minimum avec V3V pour éviter d'être trop froid a la sortie des compresseurs, ce qui risquerait de faire passer le R134a de l'état de gaz a l'état de liquide et de boucher le circuit avec du liquide avant d'entrer dans le condenseur.

page 25
http://rumpequipement.free.fr/Beblenheim/FICHE%20TECHNIQUE%20POWERCIAT.pdf

Selon le régime d'eau glaçée / selon la température extérieure / AVEC une machine a 100% de puissance, tu peux espérer récupérer entre 42 et 484 kW (si version low noise les données changent).
Sachant qu'il y a 2 circuits donc il faudra 2 échangeurs de récup. Et c'est là que le constructeur entre en jeu pour savoir quel est la perte de charge admissible sur le refoulement des compresseurs.


D'autres technologies existent pour récupérer la chaleur sur le condenseur (via un second condenseur à eau) mais modifier des mono-bloc pas prévus pour est quasi impossible sans générer de gros frais, en plus d'être limité à 35-40°C en sortie d'eau et de faire chuter les performances du groupe froid en montant la HP toute l'année.

Dans ton cas soit tu mets des désurchauffeur en suivant les recommandations de CIAT, soit tu installe une PAC eau/eau sur le réseau d'eau glacée pour chauffer l'eau chaude.
Comme ça tu consomme juste l'électricité que tu as besoin pour chauffer juste la puissance que tu veux.

Un désurchauffeur te permet de récupérer dans les 15 % de la puissance calorifique d'un groupe / un condenseur 100 %.
Si en hiver il y a peu de besoin en froid alors les compresseurs ne produiront presque pas de chaleur et 15% de presque rien bah....

Pour ça, quel que soit la solution choisie fait bien attention a ce que le groupe ai de la puissance a "manger" pour produire la chaleur au moment voulut sinon ton retour sur investissement va vite s'envoler^^


a+



Commencer a réfléchir, c'est désobéir.

Il est content... !
https://www.youtube.com/watch?v=FdKShGeZ5Ws

  Profil  
Sauter à :