Index du Forum » » Froid Indus Techniques et technologies » » R22 vers R427A quelles perfs ?
AuteurR22 vers R427A quelles perfs ?
petitours
15  
 

petitours
  Posté : 04-12-2015 13:55

Bonjour

Je travaille sur un réseau d'eau froide (10° environ) refroidi par un groupe AQUACIAT récent au R410 et un vieux machin CIAT dont la plaque est effacée mais qui etait au R22 et a été rétrofitée en R427A il y a 2-3ans.
Les machines sont entretenues régulièrement par l'entreprise la plus sérieuse et compétente que je connaisse dans la région, à priori c'est bien fait et ce régulièrment (4 mois max).

La configuration du réseau ne me permet pas de faire une mesure de COP fiable mais le vieux groupe semble consommer dans des proportions trés anormales. C'est la première fois que je rencontre une machine en R427.
D'aprés ce que j'ai vu ce gaz est un mélange de 4 gaz et est trés sensible aux fuites.
Sauriez vous me dire quelle est la perte de performance théorique d'un tel retrofit.
Avec vous des retours terrain sur l'usage du R427 qui le rendrait pas si pire que ca ou encore pire au bout de quelques temps d'utilisation (plusieurs années ici)

Le groupe en question ne stoppe jamais, il est au mieux à mi charge.

Merci par avance pour vos retrours

  Profil  
Aircofrigo
6572  
     
 Administrateur

Aircofrigo
  Posté : 04-12-2015 17:33

Bonsoir,

ci-dessous une info de test d'une install pour refroidissement d'eau à 6°C; source: Linde BOC
quoi R22 // R427A
température d'évaporation° C 2.7 // 1.1
température de condensation 40,3 // 44
température d'aspiration 7,1 // 9,2
BP ASPI BAR 5,4 // 5,0
T° vapeurs surchauffées 69,5 // 71,1
HP 15,5 // 17,1
Puissance cooling kW: 431 // 376
consomation kW 122 // 124

tu peux y voir que la production de froid est moins bonne (+/-13%) avec une conso légèrement plus forte (1.6%)

donc on est pas loin de 15% de perte de performance pour les pertes théorique, tu peux t'approcher des fabricant de FF qui ont fait des recherches et essais sur l'impact de leurs nouveaux produits.

comme climalife, dupont, westphalen etc...

pour les retours: attendons donc le....retour des gars du site qui ont effectué ce type d'opération.

à+

  Profil  
BA43
923  
    
 Membre averti

BA43
  Posté : 05-12-2015 15:25

salut à tous
le 427a est il le substitut le plus adapté à ton utilisation ?
je le voyait plutot pour du négatif
dans ton cas ce serait plutot du 427d ou du 417a

à coeur vaillant rien d'impossible

  Profil  
petitours
15  
 

petitours
  Posté : 05-12-2015 15:50

Bonjour

Merci pour vos réponses
Je ne suis pas vraiment en position de critiquer le choix qui avait été fait de choisir du R427. L'objet de mon intervention est éventuellement de démontrer que aujourd'hui rien ne va plus et qu'il serait rentable de faire autre chose.
Je retiens les 15% de perte de perf théorique (ordre de grandeur que j'ai toujours vu) et je m'inquiète des retours à moyen et long terme avec ce type de rétrofit, si le gaz a 4 composants perd toute substance au bout de 1mois je suis peut être face à une épave qui refroidit plus rien.

Le machin est monté en toiture avec aucun accès facile à la tuyauterie. La mise en place d'un débitmètre est compromise (sans compter qu'il y a aucune portion droite) et pas la place de mettre des sondes de température facilement. Je crois que je vais partir sur une estimation de COP à partir des caractéristiques de la pompe pour le débit et en instant des sondes de température sur les organes protégés par des isolants collés. Ce sera plus compliqué à réparer et le delta t° est très faible à première vue mais ça me donnera l'ordre de grandeur du COP. Je le vois bien <1


  Profil  
fab1034
31  
  

fab1034
  Posté : 05-12-2015 16:29

salut a tous

le r427a ou fx100 est un subtitut qui va trop trop mal il va pour du positif et négatif

je rétrofit pas mal de groupes d'eau glacée et je dirai que que cela fonctionne bien ,après c'est comme le 407c dès qu'il y a fuites bah il faut retirer et peser savoir si complément ou charge nominal (20% de perte) .
Pour ce qui est de la charge pour ce substitut il faut bien penser de retirer 5% de la charge nominal car pas la même masse que le r22 et bien réglé la surchauffe car le glissement est grand! quand je peux, je passe aux détenteurs électronique.

après celui ci donne des températures de condensation et refoulement moins élevées que le R22 .

La logique n'observe pas, n'invente pas, ne découvre pas ; elle juge.

  Profil  
petitours
15  
 

petitours
  Posté : 05-12-2015 17:27

Bonjour
Il va "trop trop mal" ou il "fonctionne bien" ?
Une fois la machine rétrofitée, ca se comporte comment après ? dans le temps

Merci

  Profil  
fab1034
31  
  

fab1034
  Posté : 05-12-2015 23:21

j'ai plusieurs groupes qui ont été retrofité au fx100 et qui ont déjà 3 ans et pas de soucis










La logique n'observe pas, n'invente pas, ne découvre pas ; elle juge.

  Profil  
dmarco
5882  
     
 Modérateur

dmarco
  Posté : 06-12-2015 04:32

Bonsoir,
Citation : fab1034 le r427a ou fx100 est un subtitut qui va trop trop mal il va pour du positif et négatif ... je rétrofite pas mal de groupes d'eau glacée et je dirai que que cela fonctionne bien ,après c'est comme le 407c dès qu'il y a fuites bah il faut retirer et peser savoir si complément ou charge nominal (20% de perte) .

Le R427a est un HFC zeotrope composé de 4 gaz différents, dans des proportions ( elles aussi ) différentes!
Tu n'auras ( peut-être ) pas une perte de 20% de FF d'un seul coup, et plusieurs "appoints" auraient pu être faits entre temps! Tu n'en sais rien.
Avec ta méthode du pesage, tu constaterait donc bien la présence d'un fluide ... mais tu serais bien incapable de dire si ce FF correspond aux spécificités du FF d'origine.

Depuis les "2-3 ans" ( dont parle notre ami, il y a peut-être déjà eu plusieurs interventions depuis ce rétrofit.

Notre ami petitours nous dit " ... je m'inquiète des retours à moyen et long terme avec ce type de rétrofit ... " et de rester relatif!
C'est quoi du " long terme " sur une installation de ce genre, déjà rétrofitée??? Un an? .. 5 ans? .. 10 ans? Que dit le cahier de suivi de cette installation sur les interventions passées?? On en sait rien!!

Pour avoir des mesures correctes, peut-être devrait-il opter pour le remplacement total du 427 de cette installation?
Ce serait la seule manière d'être certain que les mesures prises correspondent bien à ce gaz .... et de voir ce qu'il y a lieu d'entreprendre ( ou pas ).
Pendant cette opération, peut-être serait-il bon de prévoir le remplacement des filtres ( déshy ), ca rendra encore plus lisible les performances de l'installation ... et donc le COP plus précis.

Pour l'instant, tu as un ff indéfini, probablement avec un fort glissement ( qui peut aussi être perturbé en fonction de la composition actuelle ), tu ne peux donc pas trop te fier aux mesures prises.

@+

  Profil  
fab1034
31  
  

fab1034
  Posté : 06-12-2015 09:23

salut dmarco

je suis d'accord avec tes remarques, mais il y a suivi sur les machines qui est obligatoire et doit être dans la machine ( je parle pour tes remarques sur les appoints )
après comme tu dis avec ma méthode de pesage je ne sais pas la quantité réel des 4 gaz mais je sais que sur les 4 c'est la plus légère qui part la première et qui compose ce fluide a 50%.

là, je te rejoins pour repartir avec une base saine pour ses prises de mesures


La logique n'observe pas, n'invente pas, ne découvre pas ; elle juge.

  Profil  
mars
4554  
     
 Membre averti

mars
  Posté : 06-12-2015 09:35

Bonjour, je verrai autrement pour l'histoire du fluide en bon uniforme ou pas .
Tu peux avoir 40kg de charge et avoir effectué 6 appoint de 10kg sur 3 ans tu restes toujours sur une quantité de gaz fuyant inférieur à 20% ( d'ailleurs qui a dit 20% ) a chaque intervention puis tu recharge en liquide , donc toujours avec la bonne proportion de fluide .
Quand le retrofuite est effectué c'est là y il faut prévoir les deshy , l'huile, les sondes et détendeur .
Je sais ça commence a faire cher mais seul moyen efficace de permettre au nouveau fluide de circuler avec une régulation fiable .




  Profil  
fab1034
31  
  

fab1034
  Posté : 06-12-2015 11:25

oui c'est vrai ce que tu dis mais je parle pour une ou des fuites qui aurai occasionné une perte égal ou supérieur a 20% en un coup

après le rétrofit c'est vrai que c'est pas donné mais il faut bien comprend que c'est une deuxième vie pour la machine donc les frais comme l'huile, détendeur, organes de sécurités ,déshy ,soupapes tout y passe parfois même la régulation donc budget conséquent



La logique n'observe pas, n'invente pas, ne découvre pas ; elle juge.

  Profil  
dmarco
5882  
     
 Modérateur

dmarco
  Posté : 06-12-2015 23:45

Bonsoir les jeunes,
Citation : fab1034 après le rétrofit c'est vrai que c'est pas donné mais il faut bien comprend que c'est une deuxième vie pour la machine donc les frais comme l'huile, détendeur, organes de sécurités ,déshy ,soupapes tout y passe parfois même la régulation donc budget conséquent

On s'en fout du rétrofit, puisque petitours nous a dit " qu'il avait été fait il y a 2/3 ans, et par une autre entreprise que son employeur actuel ".

2/3 ans ... donc, ca laisse supposer qu'il ne connaît pas la date exacte ... et donc, on peut ( AUSSI ) avoir une crainte quand à l'exactitude du carnet de suivi ( et de ce qui y a été reporté ), en admettant tout de même qu'il existe réellement!!

En clair, notre ami petitours est devant une machine, où il relève des mesures ( peut-être ) tout à fait incohérente .... et avec ca, on lui demande de calculer un COP ( cop qui lui, devrait être quelque chose de tout à fait précis et démontrable par des calculs purement mathématiques )!!

Hormis le recours à une boule de cristal, je ne vois pas d'autre solution ... que DE REPARTIR SUR UNE BASE SAINE !!
Donc, remplacement du FF et des filtres existant actuellement.

Dans le cas contraire, c'est perdre son temps et faire des calculs inutiles ... qui vous feront ( peut-être ) prendre des décisions disproportionnées.

Logique .... et CQFD non??

Certes, cette opération a un coût!! Cher, très cher même ... mais ce n'est que la simple suite du plan mis en oeuvre au départ avec le chois du client qui a préfèré faire un rétrofit ... plutôt que d'investir dans une installation neuve avec un FF au " goût du jour ", il y a 2/3 ans!!
Les propriétaires d'installations obsolètes doivent être conscients que nous ne sommes pas des magiciens, et que leurs décisions prise un jour ... peut avoir des retentissements plus tard!!

Ce n'est pas à nous, en tant que frigoriste, de juger à postériori ( içi, sur un choix qui a été fait il y a 2/3 ans avec une autre entreprise ) ... si l'opération en question est chère ou pas!! Ca serait trop facile de perpétuellement tout remettre sur le dos du technicien intervenant!!

De plus, le " devoir de conseil " que l'opérateur a envers l'utilisateur final ... nous impose également que celui-ci soit " informé " de ces choix, non??

@+

  Profil  
petitours
15  
 

petitours
  Posté : 07-12-2015 00:12

Bonjour

Je corrige le contexte

Je ne suis pas là en tant que salarié d'un frigoriste qui doit estimer un cop par des calculs.
Je suis intervenant indépendant de tout frigoriste, dans une entreprise cliente qui exploite ce groupe froid. Le 2-3ans vient de la mémoire de la personne qui a géré les travaux, je devrais savoir lundi ou mardi la valeur exacte et j'espère idem pour le carnet de suivi qui ne se trouve pas dans la machine, archivé à la maintenance "normalement".
Le COP en général je ne le calcule pas avec des données de frigoriste, je le mesure par la mesure continue (et enregistrement) de la consommation électrique de la machine et par la mesure continue de l’énergie thermique fournie par la machine.

Normalement les considérations "frigoristiques" interviennent dans un deuxième temps, quand le COP a été mesuré et qu'il y a constat qui demande adaptation. Là le contexte est un peu particulier parce que d'une part ce groupe froid ne devait pas faire partie de ma campagne mais mes observations rapides me laissent penser qu'il ressemble plus à une chaudière qu'à un GF..
d'autre part sa config rend la mesure de COP instrumentée particulièrement difficile, je ne peux pas la faire à l'arrache pour convaincre le client qu'il faut creuser.

Ce qui est sûr c'est que la machine est très chargée, la prod tourne 24h /24 dessous avec une charge permanente et soutenue. Mettre une machine retrofitée avec un boulet au pied là dessus apparait comme pas top à priori...

Mes questions sont ici pour m'aider à faire avancer le schmilblik et éventuellement modérer mon sentiment à priori. Si vous me disiez tous que le retrofit au R427A fait gagner en COP et que ça bouge jamais...




  Profil  
dmarco
5882  
     
 Modérateur

dmarco
  Posté : 07-12-2015 02:05

Bonsoir,
Citation : petitours Posté : 07-12-2015 00:12  Je suis intervenant indépendant de tout frigoriste, dans une entreprise cliente qui exploite ce groupe froid. Le 2-3ans vient de la mémoire de la personne qui a géré les travaux, je devrais savoir lundi ou mardi la valeur exacte et j'espère idem pour le carnet de suivi qui ne se trouve pas dans la machine, archivé à la maintenance "normalement".
Antérieurement, vous disiez :
Citation : petitours Posté : 04-12-2015 13:55 " Les machines sont entretenues régulièrement par l'entreprise la plus sérieuse et compétente que je connaisse dans la région, à priori c'est bien fait et ce régulièrement (4 mois max).
Vous le reconnaissez vous même: 4 mois maxi d'opérations de maintenance sur lesquelles vous pouvez compter!
Mais ( de mémoire 2/3 ans que ce rétrofit a été exécuté ( si pas 4 ou 5 ans ) .... Ce qui laisse tout de même un sacré laps de temps sur lequel tout ( et n'importe quoi ) a pu être fait!!
A vous de voir si cet " archivage " potentiellement partiel " ... va vous permettre de vous faire une idée plus précise ( ou pas ). Croyez-vous que chaque technicien d'intervention ait attendu 4 à 5 jours ( le temps de mise à disposition du cahier d'entretien ) pour y noter ses faits et actes??
Votre première remarque à votre client serait que ce cahier doît rester à disposition sur la machine ( et non être " archivé " comme la compta annuelle ), si il veut qu'il ait une réelle efficacité.

Citation : petitours Posté : 07-12-2015 00:12 Le COP en général je ne le calcule pas avec des données de frigoriste, je le mesure par la mesure continue (et enregistrement) de la consommation électrique de la machine et par la mesure continue de l’énergie thermique fournie par la machine.
OK, d'où THEORIQUEMENT,
COP_{chauffage}=\frac{T_{chaud}}{T_{chaud}-T_{froid}} De même,
COP_{refroidissement}=\frac{Q_{froid}}{Q_{chaud}-Q_{froid}} =\frac{T_{froid}}{T_{chaud}-T_{froid}} en T° absolue ( source Wikipédia en libre accès ), et cela vous donne un coefficient .... mais tout celà est théorique, dans la pratique ... il peut en être tout autrement!!
Pour la bonne et simple raison que cela dépend de la " pureté " du FF ( et donc de sa relation pression/température par rapport aux données du FF d'origine, d'échangeurs parfaitement propres et de charge correcte ( en volume ) .... ce qui est, dans votre cas, une pure illusion puisque ( vous le dites vous-même ) l'installation tourne 24h/24 sans aucun temps de repos!!
Et, sans compter qu'ici, vous vous basez sur des données relevées à partir d'un FF dont vous ne pouvez garantir sa composition, sur des échangeurs qui ne sont pas destinés ( à priori ) à ce FF à important glide ....

En clair, vous faites votre propre Loto, avec des dés et le tout posté en terrain marécageux!!

Citation : petitours Posté : 07-12-2015 00:12 Normalement les considérations "frigoristiques" interviennent dans un deuxième temps, quand le COP a été mesuré et qu'il y a constat qui demande adaptation ... d'autre part sa config rend la mesure de COP instrumentée particulièrement difficile, je ne peux pas la faire à l'arrache pour convaincre le client qu'il faut creuser.
Ne rien faire n'arrangerait pas le schmilblick non plus!!

Votre client vous a mandaté ( très certainement ) parce qu'il a un " doute raisonnable " sur la longévité de son installation, Il sait très bien que le rapport que vous lui rendrez ne comportera que des " préconisations " justifiables, en clair " un avis d'expert, mais qui n'a aucune incidence sur les travaux futurs "!!
Votre avis sera donc plus " objectif " et non-interressé puisque vous n'avez aucun lien avec le " frigoriste-potentiel " qui pourrait être amené à remplacer cette machine, il y a donc fort à parier que votre avis soit pris " plus au sérieux " que celui d'un frigoriste ( qui pourrait être tenté d'y voir une source de chiffre d'affaire ).

Citation : petitours Posté : 07-12-2015 00:12 Ce qui est sûr c'est que la machine est très chargée, la prod tourne 24h /24 dessous avec une charge permanente et soutenue. Mettre une machine retrofitée avec un boulet au pied là dessus apparait comme pas top à priori...
Sur ce point, nous sommes d'accord! Alors, de deux choses l'une:
- Soit le choix de ce FF pour le rétrofit est erroné,
- Soit à l'usage, après diverses opérations de maintenance, ce FF se retrouve " corrompu " ( ce qui en revient à mon hypothèse initiale ) ... et qui pourrait expliquer que l'installation tourne 24h/24 sans atteindre ses objectifs!
Citation : petitours Posté : 07-12-2015 00:12 Mes questions sont ici pour m'aider à faire avancer le schmilblik et éventuellement modérer mon sentiment à priori.
C'est tout le problème d'intervenir sur une installation à propos de laquelle on ne peut se fier aux données que l'on a sous les mains .... sans en connaître l'intégralité des interventions.
Citation : petitours Posté : 07-12-2015 00:12 ... Si vous me disiez tous que le retrofit au R427A fait gagner en COP et que ça bouge jamais...
Rassurez-vous, nous ne vous dirons JAMAIS celà! sans que nous puissions être certains de l'historique de l'installation, de sa maintenance suivie et des relevés faits sur site!

@+

  Profil  
petitours
15  
 

petitours
  Posté : 07-12-2015 11:56

Bonjour

Bon ça semble mal barré d'avoir l suivi...
J'y retourne d'ici la fin de semaine pour voir ce que j'arrive à mesurer en delta de température, En prenant le point de fonctionnement de la pompe de circulation d'eau, toute neuve, ça me donnera une idée de la puissance froid passée suffisamment précise pour dire si le GF est a genoux ou pas, j'espère.

Mais quand je parlais de charge soutenue 24/24 je ne parlais pas de celle du groupe particulièrement et qui serait susceptible d’être malade.
Citation : dmarco 
et qui pourrait expliquer que l'installation tourne 24h/24 sans atteindre ses objectifs!  
Je parle du besoin en refroidissement des usages. Il m'arrive de trouver des installations ou la puissance froid installée est 2x supérieurs au pic le plus fort de demande mesuré et où la puissance moyenne est < 5% de la capacité des groupes. Là la demande est presque constante et correspond théoriquement à au moins 50% en moyenne à la puissance théorique des groupes, qui sont donc logiquement a un régime assez soutenu qu'ils soient en forme ou pas.
pour un besoin en énergie aussi fort, il me semble que changer la machine pour une machine performante n'aurait pas été plus cher qu'un retrofit. le ROI aurait été rapide.
Mais sur ce point je ne juge pas, la vie d'une entreprise est complexe, il y a tout un tas de considération techniques, économiques ou humaines qui font que certains choix sont fait un jour et seront inévitablement plus pertinents x temps plus tard.
Mon rôle n'est pas de critiquer mais de recalibrer les besoin en fonction du contexte du moment. et le plus souvent ça permet de satisfaire tout le monde : le client qui fait des économies ou résoud un problème d'exploitation et les boites de travaux qui font des travaux.

Message édité par : petitours / 07-12-2015 11:58


  Profil  
jerome44
238  
   

jerome44
  Posté : 07-12-2015 14:49

Bonjour
pour moi ca manque de precision: quelle est l utilisation de cette eau glacée, y a t il une bache sur le reseau?
le groupe Aquaciat, comment est il arrivé là?:
remplacement de machine existante? ou besoin de plus de besoin de puissance frigo sur les utilisations?
est ce que ce groupe régule t il?ou est il toujours au tacquet?

A bientot


  Profil  
dmarco
5882  
     
 Modérateur

dmarco
  Posté : 07-12-2015 16:41

Bonjour,
Citation : petitours Mais quand je parlais de charge soutenue 24/24 je ne parlais pas de celle du groupe particulièrement et qui serait susceptible d’être malade....

Ne méprenez pas mes propos, car vous mélangez tout!

Ce que je veux vous faire comprendre, c'est qu'il peut y avoir différentes causes à vos relevés cahotiques.

Il est vrai que vous pouvez être en face d'une " machine malade ", mais ce dysfonctionnement peut être dû à la machine en elle-même .... ou au fluide qui n'est plus conforme aux spécificités d'origine.
Ce sont deux choses tout à fait différentes!!

En l'état actuel des choses, vous constatez bien ce dysfonctionnement ... mais il vous est impossible d'en connaître la " cause exacte " ( puisqu'en gros, il y a deux possibilités aussi probables l'une que l'autre, voire les deux en même temps ).
--------------------
Vous nous dites " Il m'arrive de trouver des installations ou la puissance froid installée est 2x supérieurs au pic le plus fort de demande mesuré et où la puissance moyenne est < 5% de la capacité des groupes "
C'est typiquement ce qu'on appelle " surpuissant " ... Un grand classique des installations frigorifiques!! Et la surcharge de puissance consommée s'explique très simplement par des court cycles et démarrages fréquents de compresseurs.
D'où la parade, en vogue actuellement des installation " modulantes ", qyuelqu'en soit le type ( par exemple en principe inverter ou que ce soit en modulant les fréquences )! Le but étant toujours le même ... " lisser les consommations " en évitant les accoups dûs aux marche/arrêt de l'installation.

Concernant votre cas, vous êtes sur une installation ( relativement ) ancienne, et donc il y a de très fortes probabilités que vous soyez plutôt en TOR ( TOR = tout ou rien ), et donc aussi .... avec des débordements de consommations électrique, par rapport aux données théoriques de base.

Vous êtes plutôt sur une installation " sous-dimensionnée " ( ce qui est l'inverse de ce dont je parle ci-dessus ) .... Ce qui pourrait justifier que l'installation rame en permanence, malgré qu'elle tourne 24h/24.

Mais le principe est toujours le même!! Vos mesures ( et donc vos calculs finaux ) seront toujours dans le flou ... tant que vous ne serez pas certain de l'intégrité du FF!!
Compte tenu du glide d'origine de ce FF ( 15k c'est déjà pas mal ) .... mais celui-ci a ( encore ) pu s'accentuer au fur et à mesure des fuites/appoints.

N'oubliez pas de vous renseigner sur le type de contrat de maintenance qu'a votre client!! Il est en effet tout aussi probable qu'il n'ait inventorié Q!ue les que les passages de techniciens .... qu'au moment ou il avait une garantie fabricant ( par exemple sur les pompes ou compresseurs )... et que certaines opérations bénignes ( style mise à niveau de FF ) soient partis au " classement vertical ", à la poubelle si vous préfèrez !! Et là, tous vos efforts seront nécessairement vains.

En résumé, que votre installation soit surpuissante ( ou l'inverse ), vous aurez dans les deux cas de figure des surconsommations ... dont vous devrez déterminer la/les cause(s) afin ( et surtout avant ) de pouvoir remettre un rapport qui tienne la route!

@+

  Profil  
petitours
15  
 

petitours
  Posté : 07-12-2015 17:29

Je me suis mal fait comprendre sur mon rôle et compétences.

Je ne suis PAS frigoriste et je suis incapable de mesurer/juger les perf d'un circuit frigo.
Quand je fais des mesures elles ne sont PAS sur le circuit frigo, je mesure un COP "installation", bien au delà des GF en faisant le rapport entre l’énergie consommée par X compresseurs + Y accessoires (pompes, ventilo et autres brasseurs ou filtres) et la puissance chaud ou froid produite par l'installation ou consommée par les usages.
autant que possible j'englobe là dedans tout le réseau.
Cela met en évidence et quantifie des sous capacités, des pertes par démarrages fréquents, des pertes réseau, des apports d'énergie prodigieux par les pompes de circulation d'eau et j'en passe. Ça peut aussi mettre en évidence une perf général des GF en dessous des specs et là je (ou le client) fais appel aux frigoristes qui forts du diagnostic et des courbes sont à même de réparer ou adapter la partie GF au mieux.

Je bosse aujourd'hui sur un site sur un problème d'énergie sur des fours (rien a voir avec le sujet) et j'ai constaté une situation étrange sur une boucle d'eau froide. Ma question ici vise à positionner un curseur de probabilité pour inviter (ou pas) le client à creuser sur un cas où je n'ai pas été missionné et où les mesures que je fais habituellement son particulièrement peu faciles.

Après si mes questions ici peuvent me rendre moins idiot sur les GF ce n'est que mieux... Je découvre grâce à vous des choses sur le glissement qui complique les choses et qui a n'en pas douter limite le nombre de frigoristes compétents (au vrai sens du terme) sur les gaz zeotropes...



  Profil  
dmarco
5882  
     
 Modérateur

dmarco
  Posté : 08-12-2015 01:54

Bonsoir,

On tourne en rond !!

Comme vous le faites remarquer ... " vous n'êtes pas frigoristes, et découvrez ( un peu par hasard ), les contraintes qui sont " directement ou indirectement " liées à nos métiers pour le moins " pointus !!

Etablir ces plans de charge, en assurer la maintenance sous toutes ses formes en prévoyant des variations ( qui vont de la plus favorable ... à la plus calamiteuse ), ca fait partie intégrante de la compétence de nos bureaux techniques.

N'étant pas frigoriste vous-même, vous parlez avec vos propres mots, en tant que techniciens nous faisons de même avec nos termes techniques. En clair, sans que vous vous en rendiez compte, nous parlons de la même chose avec des termes différents!!

Vous nous dites " Quand je fais des mesures elles ne sont PAS sur le circuit frigo, je mesure un COP "installation", bien au delà des GF en faisant le rapport entre l’énergie consommée par X compresseurs + Y accessoires (pompes, ventilo et autres brasseurs ou filtres) et la puissance chaud ou froid produite par l'installation ou consommée par les usages " ... Je vous répond que vous avez une idée préconcue atrophiée de nos métiers, et que cette vision réduite vois induit en erreur!

Certes, nous prenons en compte de ces éléments! Mais nous tenons compte aussi des éléments " annexes " tels que la situation et l'orientation géographique des lieux, de l"ambiance générale extérieure, du taux d'hygrométrie et des " besoins " du client!
Car selon qu'il soit situé à Brest, Strasbourg, Nice ou Bordeaux ( pour ne parler que de la Métropole ) les températures ambiantes sont différentes, L'hygrométrie sera également différentes selon que vous soyiez en zone atlantique, méditerranéenne ou plutôt continentale ... et en fonction de ces différentes zones, les locaux dans lesquels travaillent ces installations auront tendance ( ou pas ) à être plus ou moins bien isolées vis-à-vis de l'extérieur.

Vous semblez vouloir différencier votre travail du nôtre .... Pourquoi?
Un COP, c'est un COP! Et ce, qu'il soit sur une simple installation de climatisation ( aussi alambiquée que vous voulez ), un groupe froid ( quel que soit la technologie mise en oeuvre ), on en revient toujours à ce taux de rendement concernant la transformation d'une " source d'énergie " ... en une énergie " d'un autre type " qui sera généralement utilisées à proximité ( ou un peu plus loin ) ... et ce peu importe les sources d'origine il y aura d'inévitables " pertes " dûes aux échauffements inutiles ainsi qu'aux incontournables pertes dûes aux " frottements internes " ( pour ne parler que de celles-là.

Peu importe que vous soyez en froid ou en chaud, en watts, kilowatts, BTU, Kcal, BTU, joules, frigories ou calories .... Tout se transforme, tout se calcule et toute perte a une explication scientifique!

En froid pur ( et/ou climatisation ), nous prenons conscience de ces éléments grâce à ce que nous appelons un " BILAN THERMIQUE ", dont les calculs peuvent être tout à fait aussi complets et précis que les vôtres. Et c'est grâce à ces calculs que nous précaunisons une installation plutôt qu'une autre avec un fluide bien défini.

En fonction de nos affinités respectives, nous abordons donc les mêmes préoccupations, même si nous abordons les éléments sous nos jargons respectifs. Peu importe que vous parliez de " perte de réseau " ce que nous incluons dans les " pertes de charge " ( PDC qui peuvent aussi bien être expliquées par une différence de niveau ... que les conséquences d'une longueur de tuyauterie, par exemple ).

@+

  Profil  
petitours
15  
 

petitours
  Posté : 31-03-2016 17:46

Bonjour

Bilan des courses. J'ai finalement pu trouver une portion droite bien adaptée à la mesure de débit et un COP au mieux à 1 sur la machine rétrofitée, souvent moins... On est plus dans la mesure mais le constat ! Pour confirmer j'ai forcé la marcche seul du groupe récent puis la marche seule du groupe retrofité et dans ce 2d cas c'est comme si on ne refroidissait plus rien avec pourtant à peine 15% de la puissance nominale du groupe à passer !
Le frigoriste du client s'est contenté d'un "c'est normal la machine est retrofitée" (client pas très content puisque c'est le même monsieur qui lui avait préconisé de le faire...)

En creusant un peu j'ai trouvé que des horreurs sur les usages de l'eau froide, sur une dizaine d'équipement connectés 1 seul nécessite de l'eau à 10°, tous les autres de l'eau à 60-70° suffit au prix d'un échangeur un poil plus gros sur 2 machines.

Finalité le client va tout reprendre avec un groupe froid dédié à la machine qui en a besoin et les autres sur de simples aérothermes (chauffage en hiver, dehors en été)

  Profil  
Sauter à :