Index du Forum » » Froid Co Partages d'expériences

Auteur

Projet chambre froide chasse gros volume
dmarco
5927  
     
 Modérateur

  Posté : 27-06-2016 14:38

Bonjour frigo90,

Comme c'est expliqué dans le fichier joint, le cadre législatif concernant les particuliers " fixe des objectifs "! Et ... tout le problème est là!!
Il est clairement inscrit " La particularité des Règlements européens sur l'Hygiène alimentaire, en matière de prescription, est de ne pas exiger telle ou telle installation technique précise, mais de donner l'objectif à atteindre "

En clair:
- Pour un particulier, on lui dira qu'il doit entretenir ses locaux propres .... mais on ne lui imposera pas de technique particulière ( ou de produits particuliers ), cela fera appel à son " bon sens " ( ou bon vouloir )!
Alors que pour un professionnel, on leur imposera certaines techniques ( par exemple, l'utilisation d'un Karsher eau chaude à plus de 80°C ), mais il devra AUSSI n'utiliser QUE des produits phytosanitaires admis par l'administration!!

Comme quoi, chasse à caractère privé .... ou chasse à caractère commercial, destiné à la revente dans une certaine proportion .... les obligations sont tout à fait différentes!!
Le tout est de savoir de quel côté se placer, car il y a ( aussi ) un risque non négligeable .... au niveau financier!!

On est pas sur un investissement équivalent au prix de la pose d'une climatisation concernant un petit appartement, là ... Cédric nous parle d'un beau petit chantier qui peut être une très belle opération pour son bilan annuel!

Les litiges financiers avec un particulier sont toujours beaucoup plus compliqués! Il y a des gens avec qui tout se passe bien, mais il y a aussi les gens avec qui tu cours à la catastrophe ( les pinailleurs, les gars de mauvaise foi, les gars qui ont vu beaucoup trop grand au départ et qui n'ont plus les finances pour terminer le chantier, ou tout simplement les incidents de parcours classiques ) .... bref, autant de chances de ne pas encaisser le chantier à 100% .... ce qui pourrait être un problème pour Cédric ( car lui, il aura payé intégralement les fournisseurs et y aura investi son temps et matériels ).
Avec les sociétés, il existe un cadre juridique qui protège de ces aléas, on peut souscrire des assurances spécifiques qui couvrent les pertes de ce genre.....

Le tout est donc de savoir précisément de quel côté de la barrière ce client se situe ... et de prévoir de se prémunir en conséquence, par exemple en prévoyant des encaissements par virements bancaires réguliers DURANT le chantier ( par exemple au moment de livraison des matériels sur le chantier ) ... plutôt que d'attendre que tout soit terminé pour présenter la facture globale d'un seul coup.

Après tout, si son client apprécie la chasse, Cédric n'est pas obligé de se laisser prendre pour .... le gibier de potence ( ou un lapin de six semaines, c'est au choix )

@+



Cet article provient de Le site des frigoristes

http://www.frigoristes.fr/viewtopic.php?topic=10816&forum=80