Index du Forum » » Développement durable

Auteur

LES FRANÇAIS FACE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE
dmarco
5927  
     
 Modérateur

  Posté : 19-02-2015 01:25

Le problème c'est qu'il faut comprendre .. et savoir " faire la part des choses", ce qui évite de faire des amalgames qui se traduisent un mal-être général.
Ensuite, lorsqu'on est dans les problèmes jusqu'au cou, il faut éviter de perptuellement mettre la faute sur les voisin ( ou sur la "crise", qui a bon dos en ce moment ).

Dans mon exemple, je parlais de l'épaisseur du cuivre.
- As-t-on le choix : NON,
- La corporation des professionnels a-t-elle éts consultée : NON,
- les fabricants tiennent-ils compte de nos remontées d'infos : NON.
- Les fabricants sont-ils au courant de ce qui se passe : BIEN SUR! et leur rponse est de prévoir suffisamment de pièces détachées, dispo ( pour certaines en moins de 48h )!!

Concernant les exemples que mars cite, on est dans la pure démesure voulue par une pure " société de consommation"!
A certains "moments historiques", l'impatience des gens était perçu comme un "besoin en soi" pour évoluer, que ce soit pour survivre ... ou pour améliorer l'ordinaire.

Nos anciens avaient pour objectifs que leurs enfants " fassent une bonne carrière ", " aient une meilleure vie que la leur ", et il est vrai que dans les années 1950/1960 cette vision était nécessaire pour sortir de bidonvilles tels que sur la carte postale ci-dessous!! Cette nécessité était même de salubrité publique !!

L'élimination de ces bidonvilles a pris du temps ( cette carte postale de 1963 montre pourtant Saint-Denis, en région parisienne ), la situation en province ne devait pas être mieux! Et il reste, même encore de nos jours des mal-logés en France!!

Avec le temps, ces parents ont transmis ce besoin d'évolution perpétuelle, coute que coute ... au risque de dérive que sont les crédits, crédits revolving, carte de crédit à débit différé, crédit immobiliers avec remboursement étalés sur 50 ans!! Et à ce moment-là, les gens ne savent plus faire de choix raisonnables et on arrive aux extrèmes que tu cites si bien.
A l'origine pourtant, nos grand-parents ... voire arrière-grands-parents n'avaient, eux, aucun recours au crédit; Ils ne vivaient jamais au-dessus de leurs moyens!!

Certes, je ne dis pas que nous devrions tous revenir au temps de la charette à bras ( ni d'aller faire nos courses à dos de mulets ), mais doit-on pour autant toujours accepter ce que la société de consommation nous fourni à tour de bras ( les fameux smartphone à 600€ en sont un exemple flagrant ) ... smartphone qui, ceci dit en passant, ne vaudra plus tripettes quelques semaines plus tard, mais le crédit reste à rembourser bien plus longtemps!!

Tout ceci pour dire que ce n'est pas parce que nos parents avaient des objectifs vitaux à suivre qu'il faut confondre avec nos envies de satisfaire notre attirence pour les dernières "futilités" du moment!

Cartepostale1963.jpg




Cet article provient de Le site des frigoristes

http://www.frigoristes.fr/viewtopic.php?topic=9481&forum=139